Aller au contenu principal

Quel avenir pour l’œuf bio

Avec des mises en place de pondeuses en croissance de 60 % de début 2017 à fin 2019, le marché de l’œuf bio s’envole. Cette année, il est dopé par la crise sanitaire du SARS-CoV-2, arrivée au moment d’un risque réel de surproduction.

Poulettes bio de 16 semaines élevées selon les règles du futur règlement européen
© P. Le Douarin

L’oeuf bio doit beaucoup son succès à son prix modéré. Pour maîtriser les coûts et fournir suffisamment, la tentation d’élevages de grande taille est forte, d’autant que le futur règlement européen le permet. Il revient aux opérateurs français de trouver le compromis entre des attentes contradictoires des consommateurs (prix, bien-être animal, élevage fermier). La certification bio des élevages de poulettes et l’aliment 100 % bio vont accroître mécaniquement les coûts de production. Si le surcoût de l’ovosexage s’ajoute, la hausse sera importante et la question « qui la prend en charge ? » se posera.

AU SOMMAIRE DE CE DOSSIER :

- « La filière avicole vit un tournant avec la réglementation bio »

- Les poulettes bio du Gouessant sortiront toutes bientôt

- Vincent Troel plébiscite le plein air pour ses poulettes bio

- Cizeron Bio propose un aliment pondeuse 100 % bio avec des matières premières locales

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

Farmerwashing
Des faux agriculteurs sur les emballages : l'art du farmerwashing en bio
Des marques « trichent » sur leur image bio en mettant en avant des photos de prétendus agriculteurs sur leurs emballages, a…
Agriculture bio : l’Inrae prépare le changement d’échelle
La bio peut-elle devenir majoritaire en 2030 ? C’est une question que se pose l’Inrae. L’Institut de recherche mène actuellement…
Frédérique Lehoux (Geco Food Service) : « Le manque de données complique la montée en gamme » de la restauration scolaire
Les Marches
Les Marchés Hebdo : La restauration scolaire sera-t-elle prête à respecter les critères de la loi Egalim sur la montée en gamme…
Bio Danone : équitable et non certifié équitable, deux contrats coexistent
Lait
Mathieu Grenier, représentant de 58 exploitations laitières bio sous contrat avec Danone, raconte ce qu'a permis l'équitable et…
La diversité des fermes maraîchères bio
Fruits et Légumes
Un travail de thèse a proposé la classification des fermes maraîchères bio en quatre types selon des critères agronomiques et…
Les bouteilles de vin se passent de capsules
Vigne
Depuis le 1er juin 2019, la capsule représentative de droit (CRD) n’est plus obligatoire en France. Soucieux de limiter leurs…
Publicité