Aller au contenu principal

Réussir Bio : le média des professionnels du bio

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Pour une vraie reconnaissance du pastoralisme

L'élevage pastoral est pertinent économiquement et répond aux enjeux sociétaux actuels. Plaidoyer pour un soutien au pastoralisme.

Le pastoralisme est une pratique d'élevage basée sur l'alimentation des bêtes par le pâturage de surfaces non cultivées (landes, garrigue, sous-bois...). Une surface pastorale fournit des ressources herbacées, arbustives, arborées ou fruitières d'une très grande diversité. Souvent associé à une image lointaine et champêtre, le pastoralisme est pourtant une pratique actuelle qui repose sur un vrai savoir-faire aux atouts nombreux et faisant face à de contraintes multiples. « Le pastoralisme, ce n'est pas du folklore, c'est une pratique moderne avec une vraie pertinence économique », rappelle Olivier Bel, porte-parole de la Confédération paysanne de Paca, à l'occasion d'une présentation à la presse des enjeux de ces surfaces.

 

Des externalités positives dans l'air du temps

Les plus lus

Horsch - Les couverts végétaux détruits avec le Cultro TC
Machinisme
Le Cultro TC, le rouleau Faca de Horsch, est disponible en 3 et 12 mètres d’envergure.
Carré – Une houe rotative à réglage hydraulique de la pression au sol
Machinisme
La houe rotative Rotanet Control de Carré bénéficie d’un montage des roues par éléments équipées de vérins hydrauliques pour…
Les vins nature bousculent les codes de la communication
Vigne
Les vins nature construisent peu à peu leur notoriété, et s’appuient pour cela sur des stratégies de communication fortement…
À la recherche du lait bio
La chèvre
Le nombre d’éleveurs biologiques ne cesse de croître et, aujourd’hui, 9 % des chèvres sont bio. Une centaine de livreurs…
Moins de lait chez les éleveurs caprins bio mais une génétique similaire
La chèvre
La productivité par animal dans les élevages bio est en moyenne moins élevée qu’en conventionnel. C’est surtout lié à la conduite…
Les principaux points du cahier des charges bio pour l’élevage caprin
La chèvre
Général Les conditions de logements sont de 1,5 m² minimum par tête et une aire d’exercice de 2,5 m² par tête. L’élevage hors…
Publicité