Aller au contenu principal

Plus de pesticides trouvés à proximité des champs bio selon une étude

Une étude réalisée en Californie sur quelque 14 000 parcelles du comté de Kern montre que l’utilisation de pesticides a tendance à être légèrement plus forte dans les champs conventionnels à proximité des champs bio. 

champ de petit épeautre bio
© JC Gutner

Une étude, publiée le 21 mars dans Science, démontre que l’agriculture biologique peut conduire à une utilisation plus forte de pesticides dans les champs conventionnels voisins.

Cette étude conduite par une chercheuse en sciences environnementales de l’Université de Californie à Santa Barbara et ses collègues est issue de l’étude de quelque 14 000 parcelles du comté de Kern où sont notamment cultivés vigne, citron, amande, pistache, tomate ou encore pomme de terre.

Les chercheurs ont observé que la pratique de l’agriculture biologique était associée à une utilisation légèrement supérieure de pesticides sur les champs conventionnels proches, mais aussi à une diminution plus importante des pesticides sur les champs bio voisins. 

L’hypothèse des chercheurs est que les champs bio abritent des populations plus importantes d’insectes nuisibles et de leurs ennemis naturels, quand les champs conventionnels abritent moins d’ennemis naturels pour lutter contre les nuisibles. Les chercheurs observent aussi que l’utilisation de pesticides sur les parcelles conventionnelles décroît à mesure que leur distance aux champs bio augmente. 

 

Des mécanismes qui restent à éclairer

Dans un article de commentaire séparé, également publié dans Science, Erik Lichtenberg de l'Université du Maryland a souligné que même si les chercheurs avaient montré que les décisions des agriculteurs relatives aux pesticides étaient influencées par la présence de champs bio, les mécanismes à l'oeuvre restaient peu clairs.

La nature des produits cultivés, leur résistance aux insectes nuisibles, et les pratiques personnelles des agriculteurs peuvent jouer un rôle. « Quels insectes nuisibles sont impliqués, d'où ils viennent et comment ils se déplacent sont des choses mal comprises », a-t-il écrit, appelant à avantage de recherches sur le sujet. 
 

Les plus lus

Panneau avec logo bio
Agriculteurs bio en difficulté : comment bénéficier des nouvelles aides d’urgence ?
Le guichet pour la nouvelle aide d’urgence bio ouvre ce lundi 25 mars à 10h. Les agriculteurs bio en difficulté ont jusqu’au 19…
Jeune garçon prenant un paquet d'avoine bio à la marque Bjorg dans son frigo
« La croissance du marché bio repart », confirme Ecotone maison-mère de Bjorg
Le leader européen de l’alimentation bio perçoit une reprise de la demande pour les produits bio en 2024, tout comme Biocoop il y…
champ de petit épeautre bio
Plus de pesticides trouvés à proximité des champs bio selon une étude
Une étude réalisée en Californie sur quelque 14 000 parcelles du comté de Kern montre que l’utilisation de pesticides a tendance…
Troupeau de vaches laitières conduites en bio
Aides d’urgence bio : le guichet prolongé jusqu’au 3 mai 2024
Face aux difficultés pour les agriculteurs d’obtenir leur attestation fiscale en temps et en heure, le ministère de l’Agriculture…
Le nombre d'éleveurs laitiers bio passe sous la barre des 4000
Lait
Le nombre d'exploitations en lait de vache bio collectées en France a baissé à 3944 en janvier 2024. La moitié de la baisse est…
Adoptez une stratégie performante avec des solutions d'avenir : retrouvez ici tous les articles Biosolutions DE SANGOSSE
Portail Reussir
Optimiser l’efficacité globale des traitements tout en préservant les rendements et l’environnement, c’est possible avec l’…
Publicité