Aller au contenu principal

La filière grandes cultures AB bretonne invite les exploitants à réfléchir à leur avenir

Agenda. Le Groupement des agriculteurs biologiques (GAB) de Bretagne invite les exploitants en grandes cultures à deux réunions pour réfléchir à leur avenir : le 22 février et le 1er mars.

Evenement Les terrenales pour préserver la biodiversité.
Préserver la biodiversité en grandes cultures. Les Terrenales. 2020
© Nicole Ouvrard

Faisant le constat d'une "surproduction", de "silos saturés et de prix historiquement bas", le Groupement des agriculteurs biologiques (GAB) de Bretagne invite les producteurs et les opérateurs de la filière grandes cultures à deux réunions. A Pacé en Ille-et-Vilaine jeudi 22 février (14h - maison des jeunes et de la culture) pour discuter de la situation et de l'avenir de la filière, seront présents huit collecteurs du département : AgroLogic, Agrial, AgroPinault, Greniers Bio d'Armorique, Minoterie Prunault, terrena, MonGrain et UFAB.

A lire aussi : Crise du bio : « Notre objectif c’est qu’il n’y ait pas de déconversions » 

A Loudéac dans les Côtes d'Armor, vendredi 1er mars (10h - maison de l'entreprise, de l'emploi et de la formation), une conférence permettra de mieux comprendre la structuration du marché, les mécanismes de prix, les attentes des coopératives afin de "prendre du recul sur la filière", indique le GAB de Bretagne.

Inscription obligatoire : https://www.agrobio-bretagne.org/

Contact : Sarah Choupault : Conseillère technique grandes cultures et agronomie. 06 52 75 26 68 - s.choupault@agrobio-bretagne.org

D'autres réunions sur l'élevage et les circuits courts seront programmées lors du salon La Terre est notre métier à Retiers en Ille-et-Vilaine les 25 et 26 septembre.

 

Les plus lus

Panneau avec logo bio
Agriculteurs bio en difficulté : comment bénéficier des nouvelles aides d’urgence ?
Le guichet pour la nouvelle aide d’urgence bio ouvre ce lundi 25 mars à 10h. Les agriculteurs bio en difficulté ont jusqu’au 19…
Jeune garçon prenant un paquet d'avoine bio à la marque Bjorg dans son frigo
« La croissance du marché bio repart », confirme Ecotone maison-mère de Bjorg
Le leader européen de l’alimentation bio perçoit une reprise de la demande pour les produits bio en 2024, tout comme Biocoop il y…
champ de petit épeautre bio
Plus de pesticides trouvés à proximité des champs bio selon une étude
Une étude réalisée en Californie sur quelque 14 000 parcelles du comté de Kern montre que l’utilisation de pesticides a tendance…
Troupeau de vaches laitières conduites en bio
Aides d’urgence bio : le guichet prolongé jusqu’au 3 mai 2024
Face aux difficultés pour les agriculteurs d’obtenir leur attestation fiscale en temps et en heure, le ministère de l’Agriculture…
Quelles sont les quatre principales représentations de l’agriculture dans la société française ?
Portail Reussir
Le centre d’études et de prospective du ministère de l’Agriculture vient de publier une étude qui montre la grande diversité des…
En viticulture biologique, bien positionner ses traitements est essentiel pour réussir la lutte phyto
Vigne
Malgré l’apparition de solutions alternatives, la réactivité reste le maître-mot pour réussir la lutte en viticulture biologique.
Publicité