Aller au contenu principal

Du bio mais à quel prix !

 © DR
Anne-Sophie Le Bras, Rédactrice en chef Réussir Bio
© DR

La France s’est donnée des objectifs ambitieux de développement de son agriculture biologique, en les inscrivant dans la loi. 15 % de la surface agricole utile devront être conduits selon ce mode en 2022. Les établissements de restauration collective devront introduire des produits biologiques à hauteur de 20 % de leur valeur d’achat à la même échéance. Certains y verront un niveau impossible à atteindre, quand d’autres y voient un moyen pour organiser la production en France.

Pour y parvenir, la structuration des filières sera l’une des clés de la réussite, et la restauration collective a logiquement son rôle à jouer. Les plateformes régionales mettant en relation les producteurs - le plus souvent locaux - avec les gérants d’établissements fleurissent un peu partout sur le territoire. Vous trouverez trois exemples dans ce numéro, dont l’une des structures les plus importantes en France, le réseau Manger Bio ici et maintenant. Mais il y en aurait bien d’autres à citer, ainsi que des initiatives isolées qui permettent aux producteurs de s’organiser et de développer leur offre. Les marchés d’intérêt national ont aussi leur rôle dans cette structuration. Et n’oublions pas les coopératives et leur rôle central dans l’organisation de la production. En investissant dans les outils de stockage, de transformation, en donnant une visibilité aux producteurs, celles-ci restent un maillon important de cette nécessaire et utile structuration des filières. Mais tout cela n’aura de sens que si chacun arrive à conserver la valeur produite.

Et c’est bien cela l’enjeu des acteurs de la filière bio, bien plus que le développement de la production qui semble pour le moment suivre une courbe ascendante. À l’heure de la démocratisation et de l’accessibilité du bio, les acteurs doivent se prémunir d’une baisse de valorisation, en poursuivant l’organisation des filières.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

Farmerwashing
Des faux agriculteurs sur les emballages : l'art du farmerwashing en bio
Des marques « trichent » sur leur image bio en mettant en avant des photos de prétendus agriculteurs sur leurs emballages, a…
Agriculture bio : l’Inrae prépare le changement d’échelle
La bio peut-elle devenir majoritaire en 2030 ? C’est une question que se pose l’Inrae. L’Institut de recherche mène actuellement…
[Tech&Bio 2021] Passerelles entre agriculture bio et conventionnelle : l'expérience de la coopération
Dans le cadre du salon Tech & Bio et à l’occasion du lancement d’un recueil d’initiatives coopératives,  la coopération a…
Bio : La Commission européenne autorisée à rouvrir des négociations d’accords commerciaux avec certains pays tiers
Les Marches
Le Conseil de l’Union européenne a donné son accord à la Commission pour ouvrir des négociations avec un certain nombre de pays…
Stockage de l’eau : le parcours du combattant pour créer des bassines
Portail Reussir
Afin de permettre aux agriculteurs de faire face au changement climatique, le Varenne de l’eau lancé par Emmanuel Macron veut…
Désherbage : « Nous réglons spécifiquement la herse étrille pour chaque parcelle »
Grandes Cultures
Alexandre Baudry, agriculteur à Vaudescincourt (Marne), met un soin particulier à adapter la vitesse d'avancement et le degré d'…
Publicité