Aller au contenu principal

Réussir Bio : le média des professionnels du bio

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Du bio mais à quel prix !

 © DR
Anne-Sophie Le Bras, Rédactrice en chef Réussir Bio
© DR

La France s’est donnée des objectifs ambitieux de développement de son agriculture biologique, en les inscrivant dans la loi. 15 % de la surface agricole utile devront être conduits selon ce mode en 2022. Les établissements de restauration collective devront introduire des produits biologiques à hauteur de 20 % de leur valeur d’achat à la même échéance. Certains y verront un niveau impossible à atteindre, quand d’autres y voient un moyen pour organiser la production en France.

Pour y parvenir, la structuration des filières sera l’une des clés de la réussite, et la restauration collective a logiquement son rôle à jouer. Les plateformes régionales mettant en relation les producteurs - le plus souvent locaux - avec les gérants d’établissements fleurissent un peu partout sur le territoire. Vous trouverez trois exemples dans ce numéro, dont l’une des structures les plus importantes en France, le réseau Manger Bio ici et maintenant. Mais il y en aurait bien d’autres à citer, ainsi que des initiatives isolées qui permettent aux producteurs de s’organiser et de développer leur offre. Les marchés d’intérêt national ont aussi leur rôle dans cette structuration. Et n’oublions pas les coopératives et leur rôle central dans l’organisation de la production. En investissant dans les outils de stockage, de transformation, en donnant une visibilité aux producteurs, celles-ci restent un maillon important de cette nécessaire et utile structuration des filières. Mais tout cela n’aura de sens que si chacun arrive à conserver la valeur produite.

Et c’est bien cela l’enjeu des acteurs de la filière bio, bien plus que le développement de la production qui semble pour le moment suivre une courbe ascendante. À l’heure de la démocratisation et de l’accessibilité du bio, les acteurs doivent se prémunir d’une baisse de valorisation, en poursuivant l’organisation des filières.

Les plus lus

« La terre est notre futur métier », une journée de découverte de la bio dans les écoles d'agriculture bretonnes
Portail réussir
Tous les ans, la Fédération de l’agriculture bio de Bretagne (Frab) organise en octobre une journée « La terre est notre futur…
Deux techniques de culture testées en betteraves bio
Machinisme
L'ITB a testé deux solutions de culture des betteraves bio : le semis au carré et le repiquage. 
Horsch - Les bineuses Transformer à système de guidage intégré
Machinisme
La gamme de bineuses à dents Transformer VF de Horsch comprend quatre modèles de 6 à 12 m d’envergure.
Horsch - Des herses étrilles de 6 à 15 mètres d’envergure
Machinisme
Horsch dévoile la herse étrille Cura ST intégrant un dispositif de réglage de la pression au sol des peignes.
Les règles se durcissent pour l’alimentation des porcs bio
Porc
Au 1er janvier 2021 pour les porcs bio de plus de 35 kg, au 1er janvier 2025 pour les plus petits, l’alimentation devra être à…
Steketee – Réglage électrique des éléments bineurs
Machinisme
La firme néerlandaise Steketee, propriété du groupe Lemken, propose un dispositif électrique assurant le réglage automatique et…
Publicité