Aller au contenu principal

Réussir Bio : le média des professionnels du bio

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Du bio mais à quel prix !

 © DR
Anne-Sophie Le Bras, Rédactrice en chef Réussir Bio
© DR

La France s’est donnée des objectifs ambitieux de développement de son agriculture biologique, en les inscrivant dans la loi. 15 % de la surface agricole utile devront être conduits selon ce mode en 2022. Les établissements de restauration collective devront introduire des produits biologiques à hauteur de 20 % de leur valeur d’achat à la même échéance. Certains y verront un niveau impossible à atteindre, quand d’autres y voient un moyen pour organiser la production en France.

Pour y parvenir, la structuration des filières sera l’une des clés de la réussite, et la restauration collective a logiquement son rôle à jouer. Les plateformes régionales mettant en relation les producteurs - le plus souvent locaux - avec les gérants d’établissements fleurissent un peu partout sur le territoire. Vous trouverez trois exemples dans ce numéro, dont l’une des structures les plus importantes en France, le réseau Manger Bio ici et maintenant. Mais il y en aurait bien d’autres à citer, ainsi que des initiatives isolées qui permettent aux producteurs de s’organiser et de développer leur offre. Les marchés d’intérêt national ont aussi leur rôle dans cette structuration. Et n’oublions pas les coopératives et leur rôle central dans l’organisation de la production. En investissant dans les outils de stockage, de transformation, en donnant une visibilité aux producteurs, celles-ci restent un maillon important de cette nécessaire et utile structuration des filières. Mais tout cela n’aura de sens que si chacun arrive à conserver la valeur produite.

Et c’est bien cela l’enjeu des acteurs de la filière bio, bien plus que le développement de la production qui semble pour le moment suivre une courbe ascendante. À l’heure de la démocratisation et de l’accessibilité du bio, les acteurs doivent se prémunir d’une baisse de valorisation, en poursuivant l’organisation des filières.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

4,94 % des vaches allaitantes sont conduites en bio
Bovins Viande
L’agence bio, agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique, a publié les chiffres pour 2018.
Le modèle d’élevage bio s’est inspiré du label rouge fermier
Volailles
La caractéristique de la production française des volailles bio, c’est qu’elle est majoritairement réalisée par des…
La production du poulet bio est à un tournant
Volailles
La production des volailles bio s’accélère depuis 2016, rendant l’équilibre offre-demande plus instable. Avec ce changement d’…
Carte de France de la production du poulet bio
Volailles
La répartition géographique de la production de poulet bio coïncide assez bien avec les bassins de production du label rouge.…
« Carrefour développe la volaille bio en accord avec l’amont » déclare Serge Larmagna, directeur volaille du distributeur
Volailles
Pour être en mesure de répondre à la demande, le groupe Carrefour déploie son offre de volaille bio en concertation étroite avec…
Interview de David Léger, secrétaire national volailles et œufs à la Fnab« Respectons les fondements qui ont fait la bio »
Volailles
Avec l’explosion du marché, les acteurs historiques de la bio, réunis par la Fédération nationale de l’agriculture biologique (…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site [nom du site]
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière [nom du site]
Consultez les revues [nom du site] et [nom du site] au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière [nom du site]