Aller au contenu principal

Crise du bio : l’aide d’urgence augmentée à 94 millions d’euros par le ministère de l’agriculture

Le nombre de dossiers de demandes d’aide déposés par des agriculteurs bio ayant subi des pertes économiques importantes dépasse l’enveloppe initiale de 60 millions d’euros. Le ministère annonce une rallonge de 34 millions d’euros.

Champs de tournesol bio
© Stéphane Leitenberger

Le guichet de demande de l’aide d’urgence face à la crise de l’agriculture biologique a été fortement sollicité par les exploitations bio ayant subi des pertes économiques importantes. 

« L’ensemble des demandes d’aides déposées sur ce guichet entre le 16 août 2023 et le 29 septembre 2023, vérifiant les critères d’éligibilité, dépasse l’enveloppe budgétaire de 60 millions d’euros et s’élève finalement à 94 millions d’euros », informe le ministère de l’Agriculture ce jour dans un communiqué. 

Lire aussi : Agriculture biologique en crise : comment bénéficier de l’aide d'urgence ?

« Afin de couvrir la totalité des demandes d’aides éligibles », le ministère indique que le gouvernement a décidé d’augmenter l’enveloppe budgétaire de l’aide de crise de près de 34 millions d’euros. Une décision nécessitant l’accord préalable de la Commission européenne.

Lire aussi : Crise du bio : 46 députés demandent une nouvelle aide d’urgence

Une avance de l’aide d’urgence bio versée en décembre

Sans attendre le feu vert de Bruxelles, le ministère de l’Agriculture promet qu’un « acompte sera versé dès le début du mois de décembre à l’ensemble des exploitations éligibles à l’aide après instruction du dossier, représentant 76% du montant de l’aide ».

Le solde sera ensuite versé dès validation de l’augmentation de l’enveloppe par la Commission européenne. 

Lire aussi : MAEC abondés, aides d’urgence bio : qu’en restera-t-il en cas de 49-3 ?

Les plus lus

Loïc Guines, président commission bio des Chambres d’agriculture France, Brice Guyau, président commission bio de la FNSEA, Joffrey Beaudot, responsable bio des Jeunes agriculteurs et Jérôme Caillé, président de la commission bio, pour La Coopération agricole.
« La bio s’est développée grâce à la GMS, aujourd’hui ils nous laissent tomber comme une merde »
Plusieurs représentants des agriculteurs bios au sein de la FNSEA, de la Coopération agricole, des Jeunes agriculteurs et des…
Philippe Camburet, président de la fédération nationale d'agriculture biologique lors d'une audition au Sénat.
« 833 euros, ça n’est même pas le prix d’un pneu ! » : les agriculteurs bio en colère face aux annonces d'Attal
Estimant l’annonce de Gabriel Attal trop faible sur le bio, la fédération nationale d’agriculture biologique demande à tous les…
Marc Fesneau auditionné à l'Assemblée nationale
Crise du bio : « Notre objectif c’est qu’il n’y ait pas de déconversions »
Auditionné à l’assemblée nationale sur les mesures face à la crise agricole, Marc Fesneau s’est dit ouvert à la mise en place de…
manif FNAB Paris
Pourquoi les agriculteurs bio continuent-ils à se mobiliser dans la rue ?
Ce 7 février, à l’appel de la Fnab, des agriculteurs bio ont rejoint la capitale pour venir manifester devant l’Assemblée…
état des lieux bio monde
Bio : forte croissance des surfaces dans le monde, le marché européen en repli
Le rapport annuel de l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FIBL) et d’IFOAM-Organics International, la Fédération…
Evenement Les terrenales pour préserver la biodiversité.
La filière grandes cultures AB bretonne invite les exploitants à réfléchir à leur avenir
Agenda. Le Groupement des agriculteurs biologiques (GAB) de Bretagne invite les exploitants en grandes cultures à deux réunions…
Publicité