Aller au contenu principal

Aides d’urgence bio : le guichet prolongé jusqu’au 3 mai 2024

Face aux difficultés pour les agriculteurs d’obtenir leur attestation fiscale en temps et en heure, le ministère de l’Agriculture reporte la clôture des demandes d’aides bio d’urgence du 19 avril au 3 mai 2024.

 

Troupeau de vaches laitières conduites en bio
« Il existe aujourd’hui un réel risque que des fermes qui ont absolument besoin de cette aide et qui y ont droit ne puissent y accéder pour des raisons de saturation des administrations », selon le président de la Fnab Philippe Camburet.
© Costie Pruilh

Le guichet de dépôt du deuxième dispositif de demandes d’aides d’urgence pour les agriculteurs bio en difficulté ouvert le 25 mars 2024 devait se refermer le 19 avril 2024. Le ministère de l’Agriculture annonce ce jeudi 11 avril reporter sa clôture pour le dépôt des demandes d’aides au 3 mai 2024. Et ce afin « de permettre que le maximum d’agriculteurs vérifiant les critères d’éligibilité puisse constituer et déposer leur demande », souligne un communiqué du ministère de l’Agriculture.

Pour rappel ce guichet est doté d’une enveloppe de 90 millions d’euros. 

Lire aussi : Agriculteurs bio en difficulté : comment bénéficier des nouvelles aides d’urgence ?

Une saturation des centres de gestion menace cette aide bio

Par ce report de sa date de clôture, le ministère de l’Agriculture répond en partie aux demandes formulées par la Fédération nationale de l’agriculture biologique.

« Le versement de cette aide est menacé par la saturation dans les centres de gestion et les difficultés à recruter les comptables », souligne en effet la Fnab dans un communiqué du 11 avril rappelant que le gouvernement a rendu obligatoire la présentation d’une attestation comptable formelle pour pouvoir prétendre à cette aide d’urgence bio

Les dossiers bios se retrouvent noyés dans la masse des dossiers comptables à traiter actuellement

Or à l’heure où « un grand nombre d’agriculteurs et agricultrices clôturent leur exercice fiscal en fin d’année civile, les dossiers bio se retrouvent noyés dans la masse des dossiers comptables à traiter actuellement », pointe la Fnab.
 

« Nous n’avons pas droit à l’erreur », affirme le président de la Fnab

Pour résoudre ces difficultés, la Fnab demande à l’Etat de :

  • Prioriser les dossiers bios dans les centres de gestion 
  • De repousser la date de clôture du fonds d’un mois.

« Il existe aujourd’hui un réel risque que des fermes qui ont absolument besoin de cette aide et qui y ont droit ne puissent y accéder pour des raisons de saturation des administrations. Pourtant, vu la situation sur le terrain, nous n’avons vraiment pas droit à l’erreur », commente Philippe Camburet, président de la Fnab.
 

Un délai de 15 jours obtenu pour demander l’aide bio au lieu du mois demandé

Une demande en partie entendue seulement puisque la fermeture du guichet est reportée de seulement quinze jours.

Les plus lus

Arbres plantés dans une parcelle agricole
Aides MAEC : des agriculteurs bio bretons mettent l’Etat en demeure
Un collectif d’agriculteurs bio des Côtes d’Armor vient d’envoyer des lettres de mise en demeure à l’Etat pour non-paiement des…
Marc Fesneau, le 17 mai, devant les députés.
Le gouvernement supprime en douce les objectifs de surfaces en bio et en légumineuses du code rural
A l’occasion de l’examen de la loi d’orientation agricole, la majorité soutenue par le gouvernement a supprimé les objectifs…
Bovins viande en bio : dépenser moins pour gagner plus
Bovins Viande
La performance économique des élevages allaitants bio passe en premier lieu par la maîtrise de leurs coûts de production,…
Comprendre les spécificités de la commercialisation du veau
Les Marches
A l’occasion de la Pentecôte, Interbev Veau a présenté l’étude réalisée par l’Idele sur les circuits de commercialisation de la…
Medfel 2024 : les infos qu'il ne fallait pas louper, en images
Fruits et Légumes
Bien que cette édition 2024 semble avoir souffert de la grève des contrôleurs aériens, les premiers retours semblent très…
Un cinquième de la SAU suisse est bio
Les Marches
L’agriculture bio a toujours le vent en poupe en Suisse, avec 18,2 % des surfaces agricoles utiles en 2023, un chiffre à peu près…
Publicité