Aller au contenu principal

Réussir Bio : le média des professionnels du bio

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Infographie : la production biologique et les marchés du bio en France et en Europe

L’Europe est le deuxième marché au monde pour les produits bio, derrière les États-Unis. Les ventes au détail représentent 34,3 milliards d’euros en 2017, selon la Commission européenne, cinq fois plus qu’en 2000. Un Français dépense 118 € par an pour son alimentation biologique, c’est bien loin derrière certains pays d’Europe du Nord, à commencer par le Danemark (278 €). La production biologique est encore très inégalement répartie selon les régions de France. L’Occitanie domine avec 13 % de sa surface agricole en bio, selon l’Agence Bio. C’est le leader pour les grandes cultures, les fruits et légumes, la vigne et les brebis laitières. La Bretagne se distingue pour les poules pondeuses et les vaches laitières, mais c’est en région Auvergne Rhône Alpes que l’on trouve le plus de transformateurs.  

Production biologique et marché du bio

Sur cette infographie, retrouvez la répartition de la production biologique dans les régions de France : Vaches allaitantes bio, vaches laitières bio, brebis laitières bio, truies bio, poulets de chair bio, poules pondeuses bio. Retrouvez les surfaces en agriculture biologique et en conversion pour les grandes cultures bio, les fruits et légumes bio et la vigne bio. Par région, retrouvez le nombre de transformateurs bio. L’Occitanie est la première région productrice bio en 2017.

Dans cette infographie, une analyse du marché bio en Europe, avec les principaux consommateurs, et le chiffre d’affaires du marché bio et son évolution. Retrouvez aussi une estimation de la Commission européen de la part du bio dans les ventes de produits laitiers, œufs, fruits et légumes et viande.

Les plus lus

Le label bio s’exporte
Vigne
À l’export, le label bio européen est reconnu dans la plupart des pays importateurs de vin avec toutefois quelques subtilités.
Lemken France investit dans Steketee
Machinisme
Lemken France investit pour soutenir son réseau dans la distribution de la marque Steketee. 
Thierry Julien, président de France Vin Bio : "Il ne faut pas accepter de brader nos vins"
Vigne
A la tête de France Vin Bio, l’association nationale interprofessionnelle des vins bio, Thierry Julien considère que la…
Quatre questions sur la réglementation bio européenne
Vigne
Dans la communication, l'utilisation conjointe du logo AB et de l’eurofeuille laisse planer un doute sur l’existence d’une…
La conversion à la viticulture biologique doit s'anticiper sur tous les plans
Vigne
La conversion au bio est plus ou moins facile et coûteuse en fonction des exploitations. Le passage à l’agriculture biologique…
Être ou ne pas être en bio
Vigne
Indéniablement, le dynamisme du marché bio attire. Si sa croissance semble durable, elle s'appuie sur des piliers économiques qui…
Publicité