Aller au contenu principal

Watkins Poultry Merchants, premier fournisseur de volaille sur le marché du vif new-yorkais

A New-York, la commercialisation de la volaille passe aussi par le marché du vif. Acteur numéro un : l'entreprise Watkins Poultry Merchants et son produit vedette, le poulet Sasso.

Le nombre de marchés de vif étant 
en augmentation aux alentours de 
New York, notamment sur Philadelphie, Jacob Helfrich est optimiste.
Le nombre de marchés de vif étant
en augmentation aux alentours de
New York, notamment sur Philadelphie, Jacob Helfrich est optimiste.
© P. Le Douarin

L’aventure de Watkins Poultry Merchants a commencé dans les années 1980 avec Jake Helfrich et Matt Gross, père et oncle de Jacob. L'entreprise a été lancée pour fournir en vif le magasin du père de Jake, situé Watkins Street à Brooklyn. À la même époque, de nombreux marchés s’ouvraient et cherchaient des volailles, ce qui fut une opportunité de développement. La maison new-yorkaise compte aujourd’hui une soixantaine de salariés et emploie sept membres de la famille. Elle fait élever ses volailles en Pennsylvanie, dont elle est originaire, avec des producteurs sous contrat. « Les élevages sont conformes aux règles fédérales sur le bien-être et la santé animale », souligne Jacob. Ils n’utilisent jamais de farines animales et les volailles sont en claustration « pour une raison de coût et de volume commercialisé ».
Six jours par semaine, quatre camions transportent au maximum 650 caisses de six à quatorze oiseaux vers l’entrepôt de Brooklyn. D’autres vont livrer en moindre quantité Long Island, et le New Jersey, notamment Philadelphie. Au petit matin, les revendeurs viennent chercher les commandes passées la veille.



Watkins Poultry produit et commercialise toutes les volailles souhaitées. Vendu quotidiennement depuis 2012, le poulet coloré Sasso(1) devient peu à peu une marque. « On demande de plus en plus souvent ‘one Sasso’. » Ce poulet abattu à 12 semaines est doublement apprécié : pour sa rusticité et pour ses caractéristiques de goût et sa coloration (pattes et peau jaunes, plumes rouges, noires…).

 

(1) Issu du croisement d’un mâle X44 B et d’une femelle SA31.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

De nouvelles règles de production pour les œufs label rouge
En discussion depuis 2018, les nouvelles conditions de productions communes de la production d’œufs de poules label rouge sont…
Nathalie Mordelet avec ses poulettes pendant leur enlèvement : « Il faut être ferme avec les poules, sinon elles ont vite fait de gagner la partie à nos dépens. » © P. Le Douarin
Poules pondeuses : les six premières semaines sont cruciales
En production d’œufs sous modes alternatifs, les deux premiers mois de la mise en route des poules conditionnent énormément le…
« Sur les quatre lots en volière, pas un n’a eu les mêmes comportements. C’est à moi de réagir et de m’adapter aux poules comme elles s’adaptent aussi à leur nouvel environnement. » © P. Le Douarin
Pondeuses en volière : Patrick Le Corre est exigeant sur ses poulettes
Éleveur finistérien méticuleux, Patrick Le Corre est très vigilant sur la manière dont sont élevées ses poules, afin de les…
Les ressorts haute résistance en rotation de l'aérateur Aélavia cassent la croute de litière. © Pubert
Un aérateur pour tout type de litières

Fabriqué par l’entreprise française Pubert et distribué par Boissinot Élevage, Aélavia est un aérateur…

Adrien Hervault : « La première semaine, je déclenche manuellement la distribution de l’aliment pour bien caler les quantités et veiller à ce que les poules ne fassent pas de tri. » © A. Puybasset
« Je ne compte pas mes heures au démarrage de mes poules en volière »
Adrien Hervault et son père Patrick passent beaucoup de temps dans leurs volières durant les premières semaines, très attentifs à…
Le test de modulation de la croissance a été mené dans la ferme de recherche de la firme services MG2Mix © Orvia-MG2Mix
Produire un canard de Barbarie plus petit et mieux viandé
Le sélectionneur Orvia propose aux producteurs de nouvelles pistes techniques afin de fournir aux abattoirs un canard mâle…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)