Aller au contenu principal

Volailles d'Albret revendique son indépendance

La coopérative produit de l'IGP Landes liberté, de l'IGP Gascogne et du label Sud-Ouest.
La coopérative produit de l'IGP Landes liberté, de l'IGP Gascogne et du label Sud-Ouest.
© Volailles d'Albret

La coopérative spécialisée Volailles d'Albret regroupe 168 éleveurs qui, en 2013, ont mis en place 5,2 millions d'animaux (poulet, pintade, chapon, poularde). Située à deux pas de Mont-de-Marsan, elle couvre les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, le Lot-et-Garonne. Pour Hervé Labesque, son président, « dans une structure à taille humaine, on appréhende les vraies valeurs. Le sentiment d'appartenance et la volonté des adhérents de s'investir sont de réels atouts ». Augmenter les volumes sur les sites d'élevages et professionnaliser les éleveurs sont des objectifs constants. « En dix ans, nous avons progressé de 20 % en volume avec 30 % de producteurs en moins. » C'est dû à la diminution des petites structures, et surtout à la politique de renouvellement des bâtiments. Un tiers du parc a été renouvelé ces dix dernières années, avec le recrutement de jeunes et la volonté de fournir une production de qualité. Cette dynamique s'accorde bien à la production en 400 m2. Par contre, la production en cabanes cherche un nouveau souffle. « Notre cheval de bataille, c'est la performance », ajoute le président. Cette année a vu naître Alibret, un service de fourniture d'aliment spécialement formulé par la firme-service Prisma et fabriqué à façon dans trois usines de Sud-Ouest aliment. « Nous avons mis en place un système d'appros moderne, et tracé, avec l'automatisation des commandes via internet ou un smartphone. »


La recherche de performance est la priorité


Pour sa commercialisation, la coopérative s'appuie à 90 % sur LDC Aquitaine et 10 % sur Ronsard, en produisant de l'IGP Landes liberté en cabanes, de l'IGP Gascogne et du label Sud-Ouest. « Nous restons très attentifs à la valorisation de l'image des productions labels du Sud-Ouest, afin d'éviter qu'elles ne soient étouffées par la banalisation de marques nationales. » La coopérative partage, comme ailleurs, le souci de préserver la diversité et d'assurer le renouvellement des élevages. Volailles d'Albret tente d'apporter une réponse différente en misant sur la proximité. En créant la marque Peyac avec LDC Bazas, la coopérative a renforcé le sentiment d'appartenance de ses adhérents.
« La création d'élevages nous procure une meilleure légitimité. Normalement, cela devrait nous permettre de peser davantage au sein de la profession », précise Hervé Labesque, qui déplore ce manque de reconnaissance. La coopérative participe ainsi à la promotion collective du poulet en liberté des Landes.
« La dimension de notre coopérative nous procure une réactivité et une communication ultra-rapides. Ce sont des atouts. Cela s'applique à notre groupement, mais aussi à l'ensemble de la filière. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Théo Ripoche, 23 ans, s'est installé avec un nouvel atelier avicole pour diversifier l'exploitation bovine.
Un poulailler autoconstruit pour diversifier l’élevage bovin
Le Gaec de La Rouillère a largement participé à la construction de son poulailler polyvalent de 1 800 m2. L’économie…
Violaine Quéré, productrices d'œufs bio : « Le principal objectif de l’agroforesterie est d’inciter les poules à sortir davantage et à aller jusqu’au bout du parcours enherbé. »
Un parcours arboré et source de protéines pour les poules pondeuses
Pour inciter ses poules pondeuses bio à occuper les parcours, Violaine Quéré a planté des haies et des arbres de bois-d’œuvre et…
Trois astuces d’éleveurs de volailles primées par les Chambres d'Agriculture de Bretagne
Les Chambres d’Agriculture de Bretagne ont dévoilé le 16 décembre les gagnants de leur concours Trucs et Astuces de 2021. Trois…
Le ballot de paille est un enrichissement particulièrement apprécié par les poulets car il leur permet de se percher, d’explorer grâce aux brins de paille qui dépassent, mais aussi de se reposer en s’adossant contre les bords.
Bien être animal : choisir les enrichissements de ses poulets
Des enquêtes approfondies en élevage réalisées par l'Itavi ont permis d’évaluer l’impact de différents enrichissements favorisant…
Dernière ligne droite pour le sauvetage de Poulehouse
Inventeur de « l’œuf qui ne tue pas la poule » en 2017, la société Poulehouse coule sans avoir démontré ni l’…
Génétique poule : Le groupe allemand EW acquiert Novogen et Verbeek
Le Groupe Grimaud a décidé, « suite à une réorientation stratégique », de céder sa division de sélection et accouvage de…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)