Aller au contenu principal
Font Size

Vacciner la dinde contre trois virus « malfaiteurs »

Une enquête épidémiologique menée par le laboratoire Merial montre l’intérêt à vacciner les dindes contre les virus de la rhinotrachéite et du paramyxovirus, qui font le lit de germes opportunistes.

Une dinde atteinte d'une rhinotrachéite typique avec des œdèmes orbitaires symétriques. Les analyses révèlent souvent la présence d’un cocktail de pathogènes bactériens (E. coli notamment) et virux (RTI, PMV notamment).
© M. Loyau/Chene vert Conseil

Espèce à durée d’élevage longue, la dinde de chair est régulièrement affectée par des troubles respiratoires aux origines diverses. Parmi celles-ci, deux virus sont assez souvent impliqués. Il s’agit du pneumovirus de la rhinotrachéite (RTI) et du paramyxovirus de type 1 (PMV1). Leur présence chez la dinde peut favoriser les troubles causés par des bactéries ou des champignons. Mais, ces virus ne sont pas systématiquement recherchés. C’est pourquoi, à la demande de la division amont du groupe LDC, une enquête épidémiologique a été réalisée dans 68 élevages de dindes du Grand Ouest (Bretagne et Pays de la Loire) pris au hasard (sans rapport avec leurs antécédents pathologiques). Elle a associé le laboratoire Merial (devenu Bœrhinger Ingelheim depuis le 1er janvier), deux cabinets vétérinaires (MC Vet Conseil à Sablé-sur-Sarthe et Chêne Vert Conseil à Moréac) et le Centre technique des productions animales (CTPA à Ploufragan) qui a réalisé l’analyse statistique des données.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Installée dans le Gers, Béatrice Laffitte produit en label rouge mention sud ouest © C. Chabasse
La coopérative Euralis cherche des éleveurs de poulets label rouge sous IGP Landes
Le groupe Euralis s’inscrit dans une dynamique de croissance de sa production de volailles sous label rouge. La coopérative…
Face à une crise structurelle européenne du canard de chair accentuée par la Covid-19, la CFA mobilise ses adhérents pour faire émerger des solutions pour les éleveurs dans les régions Auvergne-Rhone Alpes, Bretagne, Bourgogne et Pays de la Loire qui concentrent cette production. © P. Le Douarin
Le syndicalisme avicole CFA appelle à « agir d’urgence pour sauver les éleveurs de canards de chair »
Au nom de la Confédération française de l’aviculture (CFA), Gilles Lassus éleveur de canards de Barbarie dans l’Ain, appelle l’…
Litière de bouchons de paille © A. Puybasset
La gestion des litières des poulaillers de chair enquêtée
Les chambres d’agriculture de Bretagne ont analysé les pratiques de gestion de litière d’éleveurs de volailles de chair bretons.
Les douze bâiments mobiles de Kevin Comte seront déplacés à chaque lot sur une parcelle de 20 ha. © DR
Kevin Comte démarre son premier lot de volailles en IGP Landes
À Saubrigues (40), Kevin Comte vient d’ajouter un atelier de volailles en IGP Landes sur son exploitation, créée…
Benoît Drouin produit du lait (400 000 l/an) et des volailles de chair (4 bâtiments de 400 m2) en polyculture sur une exploitation sarthoise de 135 ha (80 ha en herbe), convertie depuis 1996, d’abord par le poulet. © P. Le Douarin
« La filière avicole vit un tournant avec la réglementation bio »
Dans un contexte européen de relative libéralisation des conditions de production, Benoît Drouin, président de la commission bio…
 © A. Puybasset
France Poultry fait du bénéfice

L’abattoir France Poultry, ex-Doux export à Châteaulin (29), a vendu 152 000 t de poulets et produits…

Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)