Aller au contenu principal
Font Size

Une moindre pénibilité grâce au robot

Avec le robot TiOne, les éleveurs ont réduit par deux le nombre de passages quotidiens pendant la phase de montée en ponte.
© P. Le Douarin

Le robot d’assistance TiOne en test sur un lot de poules reproductrices livre ses premiers résultats. Il a été développé par le bureau d’études Cimtech à l’initiative d’un couple d’éleveurs de poules reproductrices chair, Laëtitia et Benoît Savary, souhaitant passer moins de temps à stimuler les poules en début de lot pour éviter la ponte au sol (1). « Sur la bande démarrée mi-janvier, le robot a permis de réduire le taux de ponte au sol de 20 % pendant les quinze premiers jours de montée en ponte », a indiqué Benoît Savary, intervenu lors de la réunion Fermes numériques des chambres d’agriculture de Bretagne. « Il est redescendu deux fois plus rapidement à un niveau 'normal', soit trois semaines au lieu de six pour passer de 35 % à 7 % de ponte au sol. On n’ira pas en dessous de ce seuil car le lot en cours est particulièrement difficile. » Pour l’éleveur, l’objectif initial de réduire la pénibilité du travail est atteint. Le nombre de passages quotidien a été divisé par deux, soit huit à dix tours au lieu d’un passage toutes les demi-heures auparavant (8 km de marche en cumulé !). Par ailleurs, le robot n’a pas eu d’impact négatif sur la courbe de ponte. « Le robot évolue à vitesse lente et projette une lumière au sol pour prévenir les poules. Elles s’habituent rapidement. » L’éleveur s’est associé avec Cimtech pour créer la société Tibot, en charge de la production et de la commercialisation du robot. L’objectif est d’arriver à une version industrialisée pour le Space 2017. « Nous recherchons des élevages pilotes de différentes typologies pour confirmer les bénéfices. » D’autres fonctionnalités peuvent être imaginées et intéresser les éleveurs en ponte comme en chair : bras récupérateur d’œufs, fonction porte-outils, entretien des litières et animation du lot, capteurs… La durée d’autonomie du robot est actuellement de six heures.

Voir Réussir aviculture, n° 220, d’octobre 2016.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Installée dans le Gers, Béatrice Laffitte produit en label rouge mention sud ouest © C. Chabasse
La coopérative Euralis cherche des éleveurs de poulets label rouge sous IGP Landes
Le groupe Euralis s’inscrit dans une dynamique de croissance de sa production de volailles sous label rouge. La coopérative…
Forte croissance de l'élevage de poules pondeuses bio en France
L'Agence Bio rapporte une vague d'engagement vers l'agriculture biologique en monogastriques.
Face à une crise structurelle européenne du canard de chair accentuée par la Covid-19, la CFA mobilise ses adhérents pour faire émerger des solutions pour les éleveurs dans les régions Auvergne-Rhone Alpes, Bretagne, Bourgogne et Pays de la Loire qui concentrent cette production. © P. Le Douarin
Le syndicalisme avicole CFA appelle à « agir d’urgence pour sauver les éleveurs de canards de chair »
Au nom de la Confédération française de l’aviculture (CFA), Gilles Lassus éleveur de canards de Barbarie dans l’Ain, appelle l’…
Litière de bouchons de paille © A. Puybasset
La gestion des litières des poulaillers de chair enquêtée
Les chambres d’agriculture de Bretagne ont analysé les pratiques de gestion de litière d’éleveurs de volailles de chair bretons.
Les mises en place nationales de canetons chair ont diminué de 28% en avril par rapport au même mois de 2019 (497 100 têtes par semaine) selon l'interprofession du canard. © P. Le Douarin
Les Pays de la Loire aident les éleveurs de canards Barbarie

Les collectivités territoriales ligériennes viennent au secours des 400 éleveurs de canards de chair.…

Les douze bâiments mobiles de Kevin Comte seront déplacés à chaque lot sur une parcelle de 20 ha. © DR
Kevin Comte démarre son premier lot de volailles en IGP Landes
À Saubrigues (40), Kevin Comte vient d’ajouter un atelier de volailles en IGP Landes sur son exploitation, créée…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)