Aller au contenu principal

Un vaccin Gumboro effervescent pour les poulets

Le vaccin Gumboro Gallivac IBD S706 NeO se présente sous forme de comprimés effervescents, conservés au réfrigérateur.  © Boehringer Ingelheim
Le vaccin Gumboro Gallivac IBD S706 NeO se présente sous forme de comprimés effervescents, conservés au réfrigérateur.
© Boehringer Ingelheim

Le laboratoire Boehringer Ingelheim lance le vaccin Gallivac IBD S706 NeO, premier vaccin vivant effervescent contre la bursite infectieuse (maladie de Gumboro). Sa composition est identique à celle du vaccin conventionnel en flacon de verre lyophilisé (souche intermédiaire S706). Il se présente sous forme de comprimés de couleur chocolat (en boîte de 10) pour 2000 ou 5 000 poulets. La suspension reconstituée est administrée dans l’eau de boisson. Avec une mise en place de l’immunité de 14 jours et une durée de protection de 49 jours, ce vaccin cible les poulets de chair standards. Le programme vaccinal est adapté selon la pression épidémiologique de l’élevage : deux administrations à 11 et 21 jours en zone à forte pression ou une à 14 jours en zone à faible pression. Stocké au réfrigérateur, le vaccin est simple à préparer (l’effervescence homogénéise automatiquement le vaccin). Le risque d’erreur est réduit lors de la préparation. En remplaçant les flacons de verre et l’utilisation d’aiguilles, il évite tout risque de blessure pour l’opérateur. Par ailleurs, sa formulation écoresponsable limitant les déchets réduit de 80 % l’empreinte carbone. Gallivac IBD S706 complète la gamme de vaccins effervescents de la gamme NeO qui compte désormais 4 vaccins avec Avinew, Bioral H120 et Gallivac IB88.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Plan de relance agricole : des aides à l’investissement sur les couvertures de fosses et le matériel d’épandage
Depuis hier, 4 janvier 2021, les exploitants agricoles peuvent déposer un dossier de demande d’aide au renouvellement des…
Le Gaec du Metz, avec Anne-Laurence et Xavier Fleury, devant leurs fils Arthur (à gauche) et Victor, ont fait le choix de la poule pondeuse plein air pour diversifier leur exploitation laitière. © A. Puybasset
Des poules pondeuses plein air pour diversifier le Gaec laitier
Le Gaec du Metz, dans l’Orne, se diversifie dans la volaille avec son nouvel élevage de 15 000 poules pondeuses plein air, géré…
Suivez la progression de l’influenza aviaire sur la carte interactive de Réussir Volailles
Les Marchés
La rédaction de Réussir Volailles actualise en permanence la cartographie des foyers d’influenza déclarés en Europe, afin…
L’entrée de la lumière par la toiture contribue à une intensité lumineuse plus homogène sur toute la surface du poulailler. © A. Puybasset
Les atouts de la lumière venue du toit du poulailler
Chez Martine et Gérard Jéhannin, la lumière naturelle rentre par des tabatières occultables. Une alternative aux fenêtres sur les…
La filière œuf a deux ans d'avance sur son programme de mutation vers la production hors cage. © P. Le Douarin
La transition vers l’œuf alternatif se poursuit
Pour la filière des œufs, l’année 2020 a été contrastée selon les segments de marché concernés.
Un foie gras vraiment faux selon l'UFC-Que Choisir. © Gaia
Le « foie gras » 100 % végétal déçoit l’UFC-Que Choisir

Verdict sans appel pour les deux ersatz de foie gras - le Faux gras et Gaia et le Veg’gras de Senfas - à base d’huile,…

Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)