Aller au contenu principal

Un troisième foyer d’influenza aviaire H5N8 HP découvert en Allemagne du nord

Un troupeau de dindes reproductrices porteur d’un sérotype H5N8 hautement pathogène a été éliminé le 21 mars à Dornum, près de la mer Baltique.

Le 23 mars, l’OIE rapporte un troisième cas de H5N8 hautement pathogène découvert à Dornum (Basse-Saxe) dans un élevage de 10313 dindes reproductrices, âgées de 55 semaines selon la presse allemande.

Le virus H5 a été détecté par l’accouveur à la suite d’une augmentation de mortalité, puis confirmé par un laboratoire (Laves d’ Oldenburg) et confirmé H5N8 hautement pathogène par le laboratoire de référence (FLI).

Le lot a été détruit le 21 mars. Une zone réglementée de 3 et 10 km a été mise en place. Deux autres élevages ont été testés négatifs dans le périmètre.

Avant ce foyer dans le nord de l’Allemagne, le pays a enregistré deux cas dans des élevages :

  • Le 7 février au sud dans la région de Stuttgart (Bade-Wurtemberg) dans une basse-cour à proximité d’une rivière. La cause probable est une entrée par des oiseaux sauvages ;

 

  • Le 13 mars à l’est près de Leipzig (Saxe) également dans une basse-cour de poulets et canards.
  •  

Selon l’institut Friedrich Loeffler (FLI), le virus circule à bas bruit dans l’avifaune sauvage (aucun mortalité accrue constatée) et se propage sur tout le territoire. Deux buses communes porteuses de H5N8 HP ont été détectées le 20 mars dans le Brandebourg (province de Berlin). Une oie rieuse avait aussi été trouvée morte et positive le 16 janvier à Spree non loin de la frontière polonaise. Néanmoins, le FLI considère le risque de contact direct avec des oiseaux d’élevage est considéré comme modéré. La non-migration d’oiseaux pour cause d’hiver doux est une hypothèse évoquée pour expliquer la persistance du virus.

Le fait qu’un élevage habituellement très protégé ait été atteint rappelle tous les professionnels à la plus grande observance des barrières sanitaires déjà en place.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Plan de relance agricole : des aides à l’investissement sur les couvertures de fosses et le matériel d’épandage
Depuis hier, 4 janvier 2021, les exploitants agricoles peuvent déposer un dossier de demande d’aide au renouvellement des…
Le Gaec du Metz, avec Anne-Laurence et Xavier Fleury, devant leurs fils Arthur (à gauche) et Victor, ont fait le choix de la poule pondeuse plein air pour diversifier leur exploitation laitière. © A. Puybasset
Des poules pondeuses plein air pour diversifier le Gaec laitier
Le Gaec du Metz, dans l’Orne, se diversifie dans la volaille avec son nouvel élevage de 15 000 poules pondeuses plein air, géré…
Suivez les foyers d’influenza aviaire sur la carte interactive de Réussir Volailles
La rédaction de Réussir Volailles actualise en permanence la cartographie des foyers d’influenza déclarés en Europe, afin…
L’entrée de la lumière par la toiture contribue à une intensité lumineuse plus homogène sur toute la surface du poulailler. © A. Puybasset
Les atouts de la lumière venue du toit du poulailler
Chez Martine et Gérard Jéhannin, la lumière naturelle rentre par des tabatières occultables. Une alternative aux fenêtres sur les…
Jérémy Choquet (à droite) et Xavier Moine, de Tuffigo-Rapidex : "Plus accessible, ce boîtier incite à aller plus loin dans l’optimisation des réglages. » © A. Puybasset
Une régulation de poulailler conçue « pour et avec » les éleveurs
L’équipementier Tuffigo-Rapidex innove avec l’ordinateur de régulation Serenity. Il est doté de nouvelles fonctionnalités, plus…
Les ventes de volaille à l’étranger sont en recul de près de 50 000 tonnes (-15 %) sur les 9 premiers mois de 2020 tandis que les importations reculent de 18 000 tonnes (- 4 %) sur la même période. Les mesures de confinement ont engendré un recul des importations de près de 20 % sur la période de mars à mai mais sont reparties à la hausse depuis le mois de juin.
La Covid-19 fait reculer le marché de la volaille française
Sous l’effet de la Covid-19, le marché français de la volaille pourrait se contracter en 2020, pour la première fois depuis 15…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)