Aller au contenu principal

Un œuf électronique qui quantifie les chocs

Expert en qualité des œufs, Zootests propose un audit d’élevage original pour réduire les taux d’œufs micro fêlés d’origine mécanique.

L’œuf électronique est connecté à une tablette qui visualise l’intensité des chocs en temps réel.
© P. Le Douarin

La solidité de la coquille des œufs varie naturellement en fonction de l’âge de la poule pondeuse et de la souche, explique Christophe Alleno, directeur de Zootests, une entreprise spécialisée dans la mesure de la qualité des œufs et pratiquant des essais comparatifs en élevage. Nous avons établi des références, mais il arrive que les élevages dépassent les valeurs moyennes d’œufs micro fêlés. » En œuf de consommation, le seuil problématique pour les centres d’emballage est de l’ordre de 3,5 % d’œufs micro fêlés. L’origine alimentaire ou sanitaire n’étant pas toujours en cause, reste la cause mécanique, liée au parcours de l’œuf entre la sortie de l’oviducte et la mise en alvéole. Les chocs vont dépendre de la conception du système (pente de cage, goulet d’étranglement, barre de retenue, présence de sauts…), de son état (barrette de descente cassée…) et de son utilisation (accumulation des œufs, cadences…).

Une correction immédiatement vérifiable

Zootests utilise un œuf "artificiel" pour préciser et quantifier l’origine du problème. Le Cracklessegg de la société Masitek comporte trois capteurs électroniques qui enregistrent les accélérations subies par ses parois au cours de son cheminement. L’œuf communique en temps réel ses informations qui s’affichent sur une tablette, en indiquant l’importance des chocs (mesurés en unités G).

Les valeurs problématiques sont des chocs ponctuels au-delà de 45 G ou encore de chocs répétés à partir de 30-35 G. « C’est un outil très didactique, souligne Christophe Alleno, car dans les zones critiques on peut répéter le parcours de l’œuf à volonté et l’on peut voir l’effet immédiat des corrections. » En élevage en cage, les endroits sensibles sont le plus souvent la descente du nid jusqu’à la bande de ramassage (fil de rétention présent et réglé), l’entrée du descendeur d’œufs, le passage du descendeur au convoyeur, la zone d’emballage.

Ce dispositif peut aussi être utilisé pour auditer la chaîne logistique (transport, couvoir, centre d’emballage). « Nous l’avons employé une fois en centre d’emballage, pour comprendre pourquoi celui-ci obtenait des taux élevés de fêlures. Et nous avons trouvé une cause imputable au process. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Influenza H5N8 : Les Pays-Bas ont confiné leurs volailles
les Pays-Bas ont confinés leurs volailles depuis vendredi 23 octobre à zéro heure, après la détection le 20 octobre d’un virus de…
Ce portique de lavage de seaux est en fait un ancien porte-seau pour cornadis à veaux, fixé sur des poteaux. Julien Brignou a ajouté un pallier de roulement pour le basculer à 45°. Les seaux sont maintenus par des tendeurs. © Chambres d'agriculture de ...
Des astuces d'éleveurs de volailles pour faciliter le lavage
Les éleveurs utilisent des équipements astucieux pour réduire la pénibilité du travail tout en maintenant un lavage efficace.
Photovoltaïque sur les parcours : Le Synalaf donne ses préconisations
Le syndicat national des labels avicoles (Synalaf) a fait part le 12 octobre de sa position sur l’installation de panneaux…
« Dans ce métier, il faut avoir le souci du détail » © P. Le Douarin
« Du matériel adapté et de la méthode pour laver les poulaillers»

« Basé dans les Deux Sèvres, je travaille seul, mais j’ai plusieurs nettoyeurs à disposition selon le…

Influenza H5N8 : La France ordonne un confinement partiel des volailles
Après la confirmation de la présence du virus influenza aviaire aux Pays-Bas le 20 octobre, le ministère a décidé d’imposer le…
LDC limite les impacts de la Covid-19
Au vu des volumes et des ventes en légère progression globale de mars à fin août, le groupe LDC démontre qu’il est arrivé à…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)