Aller au contenu principal

Trois nouveaux pays d’Europe de l’Est touchés par un virus Influenza aviaire H5N8 hautement pathogène

Après la Pologne, la Hongrie, la Roumanie puis la Slovaquie ont à leur tour confirmé des foyers de virus H5N8 hautement pathogène, portant à 15 le nombre de cas en Europe d’IAHP H5 depuis le 31 décembre 2019.

Foyers domestiques (points bleus) et cas sauvage (point rouge) d'IAHP H5 confirmés en Hongrie (n=2), en Roumanie (n=1), en Slovaquie (n+1) et en Pologne (n=11 dont cinq points superposés dans le même village à l'est du pays) du 01/12/2019 au 15/01/2019)
© Plateforme ESA- source Commission européenne ADSS au 15/01/2020

Après la Pologne, la Slovaquie est le second pays européen touché par un virus influenza aviaire hautement pathogène H5N8 depuis le début de l’année 2020. Un premier foyer a été confirmé le 9 janvier dans une basse-cour de 22 poules dans la région de Nitra, à l’ouest du pays (les œufs étant utilisés uniquement pour la consommation personnelle).  

Puis c’est au tour de la Hongrie qui a confirmé deux foyers ces derniers jours : le premier le 12 janvier dans un élevage de 53 500 dindes à l’ouest du pays, tout près de la frontière avec la Roumanie. Le second foyer du 14 janvier concerne un élevage de plus de 115 000 jeunes canards, situé à l’est, proche de la Bulgarie.

Enfin la Roumanie a déclaré un premier foyer ce mardi 14 janvier dans un élevage de 18 700 poules pondeuses du nord-ouest du pays (région de Maramures).

En Pologne, la situation continue d’évoluer avec désormais onze foyers déclarés depuis le 1er décembre 2019, dont 10 dans des élevages (sept en dindes, deux basse-cours et un de poules pondeuses). Le plus récent, datant du 12 janvier, sur un élevage de dindes, est situé à l’ouest du pays dans la région de Mysliborski, portant à trois le nombre de régions touchées en Pologne (avec celle de Lublin et la Grande Pologne).

Seul un cas dans l’avifaune sauvage a été déclaré sur un faucon (sérotype non précisé), retrouvé dans la région de Lublin, dans la zone de protection établie autour des foyers d’IAHP en élevages, rapporte la plateforme d’épidémiosurveillance ESA.

 

Lire aussi :

La Pologne touchée par un virus H5N8 hautement pathogène

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Filière canard à foie gras : Un rapprochement entre Euralis et Maïsadour ?
Ce 28 juillet, les deux poids lourds coopératifs du sud-ouest annoncent être entrés en discussion pour travailler ensemble sur…
Les déchets et plaques amiantés sont emballés dans des contenants identifiables (logo A), avant d’être livrés à une décharge habilitée ou stockés au maximum un an sur l’exploitation. © P. Le Douarin
Fenêtres en rénovation de poulaillers : une amiante très embarrassante
La présence d’amiante dans les plaques fibrociment des poulaillers antérieurs à 1997 augmente les coûts de mise en conformité et…
Ingénieure agronome spécialiste des matières premières depuis trente-cinq ans, Patricia Le Cadre a rejoint le Céréopa en 2007. Ce bureau d’études associatif s’intéresse à la compétitivité et aux enjeux des agroactivités en matière d’alimentation et de production, de durabilité des systèmes, d’environnement et de relations sociétales. © Céréopa
Matières premières agricoles : « La Chine mène la danse du commerce des céréales »
Pour Patricia Le Cadre, experte des marchés des matières premières agricoles au Céréopa, après avoir mis la main sur le commerce…
Pignon orienté à l'est. Idéalement, il faudrait des ouvertures au nord ou à l’est (ensoleillement le matin, avant la montée en température). © P. Le Douarin
 « La lumière naturelle rend la gestion du bâtiment plus complexe »
L’impact de l’entrée de lumière naturelle peut être envisagé sous deux angles, celui du comportement animal et celui de l’apport…
L’éclairage naturel s’impose en volaille standard
Mis sous pression depuis 2016, les trois principaux groupes d’abattage demandent à leurs éleveurs d’élever des volailles au…
Concevoir des solutions vaccinales qui permettent de manipuler moins, de vacciner mieux, et de mieux protéger les volailles jusqu’à leur fin de ponte. © A. Puybasset
Comment simplifier le programme de vaccination des poulettes
Le fabricant de vaccins Ceva Santé Animale achève de construire une gamme complète pour les futures poules pondeuses qui réduit…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)