Aller au contenu principal

Volailles : Actualité agricole et agroalimentaire des filières poulets, poules pondeuses, canards, dindes, œufs, foie gras dédié

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Recadrage du périmètre d’action du CNPO

Les deux inspecteurs missionnés par Stéphane Le Foll ont confirmé à Rennes que l’interprofession de l’œuf doit être une instance d’échanges et de promotion, pas de régulation du marché.

© http://oeufs-asso.com/

Invités le 14 novembre à la journée annuelle d’échanges de l’interprofession de l’œuf (CNPO), certains producteurs attendaient des annonces concrètes et des actes pour sortir de la crise de l’œuf. Ils ont été déçus. Les deux inspecteurs, Muriel Guillet et Yves Riou, chargés par Stéphane Le Foll d’une mission d’appui à la structuration de la filière œuf, ont présenté leurs principales recommandations, remises au ministre le 7 novembre. Elles portent surtout sur la légalité des interventions prévues par le CNPO dans le contexte de crise (exportation de produits, obligation de vides sanitaires et de réformes anticipées, gel). Ils ont insisté sur les rôles et les prérogatives respectifs de l’interprofession et des organisations de producteurs (OP) reconnues ; cela dans le cadre du futur règlement européen sur les organisations communes de marché (OCM). Les rôles sont clairs : à l’interprofession de promouvoir l’œuf et de connaître les chiffres de la filière ; aux OP reconnues d’intervenir sur les marchés. Les inspecteurs confirment que le CNPO est juridiquement dans l’impossibilité d’imposer des mesures coercitives de maîtrise de la surproduction. Pour tenter de contourner l’obstacle, le CNPO a lancé en septembre un projet de « charte de bonne conduite ». Ici encore les inspecteurs ont mis leur veto sur les mesures de gestion qui pourraient avoir un parfum d’entente.

Échanges professionnels et promotion pour le CNPO


Le CNPO était aussi venu rendre compte à sa base du travail des différentes commissions. L’interprofession essaie d’être un bon outil de connaissance et de prévision de l’offre. Les divergences entre les données statistiques officielles (SSP) et celles du CNPO ont été pointées, notamment sur les mises en place évaluées sur les 9 mois de 2013 à + 8,2 % par le SSP et à + 0,3 % par le CNPO. Qui a raison ? Un travail d’analyse va être réalisé. L’autre axe du CNPO, ce sont les actions de communication et de promotion. Elles ont été ont été renforcées, avec des supports nouveaux, des cibles élargies (presse, prescripteurs, réseaux sociaux) et la multiplication des événements (trophée de l’œuf, conférence de presse, envois mensuels à la presse, journée de l’œuf…). Enfin, l’interprofession intervient aussi pour faire valoir les droits de la profession dans les négociations internationales portant sur les accords commerciaux bilatéraux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Lancement de CalseaGrow Volailles au Space

CalseaGrow Volailles est un nouvel additif nutritionnel à base d’extraits de plantes et d’algues

Formuler l’aliment volaille selon son impact environnemental
L’outil de calcul et d’aide à la décision Matriciel, développé par Mixscience, permet au fabricant d’aliment de connaître et de…
Une réflexion sur les relations entre l’homme et les animaux dans la société actuelle
Portail réussir
Un préfet en visite dans un élevage, un débat à l’Assemblée nationale. Professionnels, politiques, médias et grand public s’…
Cyril et Maxime Dochier élèvent des lots de 44 000 poulets standard depuis février 2019. « Ce que nous recherchons, c’est la performance », résume l’aîné de la fratrie. © A. Priolet
Dans la Drôme, après leur père producteur en label rouge, deux frères s’installent en poulet standard.
Jeunes agriculteurs, Cyril et Maxime Dochier ont inauguré à Crépol, le 20 septembre dernier, leurs deux nouveaux bâtiments de 2 …
L'étiquetage Foie gras de France a été lancé le 15 octobre par l'interprofession pour les foies gras issus de palmipèdes nés, élevés, abattus et transformés en France.
L’étiquetage de l’origine des produits carnés en voie de généralisation
Les professionnels et les pouvoirs publics ont annoncé simultanément des initiatives en faveur de l’étiquetage de l’origine…
Fort de son expérience de sept ans en poules pondeuses bio, Vivien Rio s'installe avec un bâtiment neuf de 12 000 places.  © A. Puybasset
Un poulailler de poules pondeuses bio avec un plafond sombre
Vivien Rio a investi dans un bâtiment de 12 000 poules pondeuses avec deux jardins d’hiver et un isolant sombre, visant à…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)