Aller au contenu principal

Volailles : Actualité agricole et agroalimentaire des filières poulets, poules pondeuses, canards, dindes, œufs, foie gras dédié

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Recadrage du périmètre d’action du CNPO

Les deux inspecteurs missionnés par Stéphane Le Foll ont confirmé à Rennes que l’interprofession de l’œuf doit être une instance d’échanges et de promotion, pas de régulation du marché.

© http://oeufs-asso.com/

Invités le 14 novembre à la journée annuelle d’échanges de l’interprofession de l’œuf (CNPO), certains producteurs attendaient des annonces concrètes et des actes pour sortir de la crise de l’œuf. Ils ont été déçus. Les deux inspecteurs, Muriel Guillet et Yves Riou, chargés par Stéphane Le Foll d’une mission d’appui à la structuration de la filière œuf, ont présenté leurs principales recommandations, remises au ministre le 7 novembre. Elles portent surtout sur la légalité des interventions prévues par le CNPO dans le contexte de crise (exportation de produits, obligation de vides sanitaires et de réformes anticipées, gel). Ils ont insisté sur les rôles et les prérogatives respectifs de l’interprofession et des organisations de producteurs (OP) reconnues ; cela dans le cadre du futur règlement européen sur les organisations communes de marché (OCM). Les rôles sont clairs : à l’interprofession de promouvoir l’œuf et de connaître les chiffres de la filière ; aux OP reconnues d’intervenir sur les marchés. Les inspecteurs confirment que le CNPO est juridiquement dans l’impossibilité d’imposer des mesures coercitives de maîtrise de la surproduction. Pour tenter de contourner l’obstacle, le CNPO a lancé en septembre un projet de « charte de bonne conduite ». Ici encore les inspecteurs ont mis leur veto sur les mesures de gestion qui pourraient avoir un parfum d’entente.

Échanges professionnels et promotion pour le CNPO


Le CNPO était aussi venu rendre compte à sa base du travail des différentes commissions. L’interprofession essaie d’être un bon outil de connaissance et de prévision de l’offre. Les divergences entre les données statistiques officielles (SSP) et celles du CNPO ont été pointées, notamment sur les mises en place évaluées sur les 9 mois de 2013 à + 8,2 % par le SSP et à + 0,3 % par le CNPO. Qui a raison ? Un travail d’analyse va être réalisé. L’autre axe du CNPO, ce sont les actions de communication et de promotion. Elles ont été ont été renforcées, avec des supports nouveaux, des cibles élargies (presse, prescripteurs, réseaux sociaux) et la multiplication des événements (trophée de l’œuf, conférence de presse, envois mensuels à la presse, journée de l’œuf…). Enfin, l’interprofession intervient aussi pour faire valoir les droits de la profession dans les négociations internationales portant sur les accords commerciaux bilatéraux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Vignette
La coopérative des volailles de Loué réagit à la baisse des ventes de poulet entier label rouge
Surpris par le recul du poulet entier et la stagnation de l’œuf sous labels rouges, le leader national prépare une nouvelle…
Vignette
La course au sexage des embryons de poule
Parmi les nombreuses start-up qui travaillent sur l’ovosexage, la société allemande Seleggt semble avoir pris un temps d’avance,…
Vignette
La volaille est le dindon de la farce de l’accord entre l’Union européenne et le Mercosur
Signé le 28 juin, l’accord commercial bilatéral entre l’Union européenne et le Mercosur pénalise fortement le secteur agricole…
Vignette
Des bâtiments avec davantage d’espace et de lumière pour les dindons
Avec le soutien de sa coopérative Le Gouessant, Jérémy Fillon élève ses dindons en densité réduite dans deux bâtiments en lumière…
Vignette
Le groupe coopératif Terrena investit dans ses filières de volailles différenciées et les PAI
La page Doux est tournée chez Terrena. Le groupe investit désormais dans les filières différenciées, notamment avec un nouvel…
Vignette
LDC en pole position européenne
Avec ses acquisitions, le groupe LDC accroît ses performances et se positionne en leader européen, mais il stagne dans les GMS en…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)