Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Réaction au stress et système immunitaire sont liés en aviculture

Il existe une forte relation entre les mécanismes de réaction au stress et le système immunitaire. Des agents pathogènes peuvent être stimulés par la dopamine, qui fait partie des molécules secrétées au cours d’un stress. Chez la caille, un stress appliqué durant quinze jours a suffi à réduire la croissance et la ponte. « La volaille compense en consommant d’avantage d’aliment hypocalorique et modifie son comportement social (plus de coups de becs) », explique Christine Leterrier, de l’Inra de Nouzilly.
Le stress peut également avoir un impact sur la descendance.

Pour en savoir plus

Ces travaux ont été présentés lors des dixièmes Journées de la Recherche organisées par l’Itavi, l’Inra, l’Anses et le CTPA, du 26 au 28 mars 2013.

Contact : Laure Bignon, Itavi et Christine Leterrier, Inra de Nouzilly

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)