Aller au contenu principal

Prévoir les taux de CO2 avec Medibate

© P. Le Douarin

Paul Robin est chercheur en bioclimatologie à l’Inra de Rennes. Il étudie les impacts des interactions entre le bâtiment et les pratiques d’élevage sur les productions de chaleur des animaux. L’outil de modélisation informatique Medibate, mis au point avec l’Itavi, les chambres d’agriculture de Bretagne et des Pays de la Loire, a été adapté pour prédire l’évolution de la concentration en CO2 et vapeur d’eau dans un bâtiment abritant des poulets. Cela permet de former des scénarios où varient les caractéristiques thermiques (niveau d’isolation, capacité de chauffage…) et le programme de ventilation.
Dans l’exemple présenté, il s’agit d’un bâtiment de 1 350 m² à combustion directe (2 canons de 90 kW) et à ventilation transversale (234 000 m3/h au maximum) très moyennement isolé avec 4 cm de polystyrène extrudé (coefficient global de pertes des parois de 1,13 W/k/m²). Les trois scénarios de besoins d’air comparés lors du projet Gest CO2 (lire tableau) montrent qu’il est possible de respecter la limite de 3 000 ppm avec des canons, même la première semaine, sans accroître la consommation d’énergie, à condition de réduire le renouvellement d’air minimum. En revanche, l’hygrométrie est dégradée de 10 à 15 points durant les premières semaines. Cette dégradation est atténuée en augmentant systématiquement le débit minimum à partir de 15 jours. Dans le cas où le bâtiment serait mieux isolé (coefficient de 0,69 W/k/m² avec 8 cm d’isolant), la consommation de gaz se réduirait d’environ 0,4 kg/m² et le CO2 resterait sous 3 000 ppm, quel que soit le scénario.

Les plus lus

Grippe aviaire : Où se trouvent les foyers ?
La rédaction de Réussir Volailles vous propose de visualiser sur une carte interactive la localisation des foyers d’influenza…
Julien Courbet Capital M6 poulet brésilien
L’importation de poulet brésilien épinglée par Capital sur M6
Peut-on encore manger en toute confiance ? Dans une émission diffusée le 22 janvier Capital pointe la différence de qualité entre…
La mesure du bien-être via l'application Ebene est intégrée dans l’ensemble des cahiers des charges internes et dans la charte Nature d’éleveurs du groupe LDC.
LDC veut évaluer le bien-être des volailles grâce à Ebene
Avec l’outil digital d’évaluation du bien-être Ebene, le groupe LDC veut mesurer de façon objective l’impact des cahiers des…
François Kerscaven, éleveur de dindes à Taulé (Finistère)
"La grippe aviaire : on n'en sort pas indemne", témoigne l'éleveur de dindes
L’élevage de François Kerscaven a été touché par la grippe aviaire dans le Finistère. Impacté moralement, il a choisi de parler…
Avec la hausse de l'énergie, les échangeurs de chaleur pourraient faire un retour en force.
Économies de chauffage : l’offre en échangeurs de chaleur a évolué en avicole
Les sociétés françaises Systel et Lead Le Roy Concept (LLC) dominent le marché des échangeurs de chaleur (ERC) qui a commencé à…
Un exercice négatif de 756 000 euros pour Volinéo : « pas de produit mais des charges en hausse », résume sans appel Guy Marie Brochard, son président (à l'extrême droite).
Cavac : Des activités volailles dans la tempête
Sur fond d’exercice satisfaisant pour le groupe coopératif vendéen Cavac, toutes les activités avicoles du groupement spécialisé…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)