Aller au contenu principal

Volailles : Actualité agricole et agroalimentaire des filières poulets, poules pondeuses, canards, dindes, œufs, foie gras dédié

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Prévoir les taux de CO2 avec Medibate

© P. Le Douarin

Paul Robin est chercheur en bioclimatologie à l’Inra de Rennes. Il étudie les impacts des interactions entre le bâtiment et les pratiques d’élevage sur les productions de chaleur des animaux. L’outil de modélisation informatique Medibate, mis au point avec l’Itavi, les chambres d’agriculture de Bretagne et des Pays de la Loire, a été adapté pour prédire l’évolution de la concentration en CO2 et vapeur d’eau dans un bâtiment abritant des poulets. Cela permet de former des scénarios où varient les caractéristiques thermiques (niveau d’isolation, capacité de chauffage…) et le programme de ventilation.
Dans l’exemple présenté, il s’agit d’un bâtiment de 1 350 m² à combustion directe (2 canons de 90 kW) et à ventilation transversale (234 000 m3/h au maximum) très moyennement isolé avec 4 cm de polystyrène extrudé (coefficient global de pertes des parois de 1,13 W/k/m²). Les trois scénarios de besoins d’air comparés lors du projet Gest CO2 (lire tableau) montrent qu’il est possible de respecter la limite de 3 000 ppm avec des canons, même la première semaine, sans accroître la consommation d’énergie, à condition de réduire le renouvellement d’air minimum. En revanche, l’hygrométrie est dégradée de 10 à 15 points durant les premières semaines. Cette dégradation est atténuée en augmentant systématiquement le débit minimum à partir de 15 jours. Dans le cas où le bâtiment serait mieux isolé (coefficient de 0,69 W/k/m² avec 8 cm d’isolant), la consommation de gaz se réduirait d’environ 0,4 kg/m² et le CO2 resterait sous 3 000 ppm, quel que soit le scénario.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Vignette
Une poussinière pour GP et GGP Hubbard
L’EARL du Haubert a reconstruit une de ses poussinières, dédiée à l’élevage de lignées chair de grands-parentaux et grands grands…
Vignette
La ville de New-York veut bannir le foie gras de ses restaurants

Mercredi 30 octobre 2109, le conseil municipal de New York a adopté par 42 voix contre 6 l’interdiction de vendre, détenir ou…

Vignette
« Le consommateur dicte l’avenir de nos filières » selon Jean-Michel Schaeffer, le président de l’interprofession volailles de chair
Pour l’Anvol, l’étiquetage des volailles transformées devient incontournable pour limiter la portée négative des accords…
Les aviculteurs investissent en 2019

Les emprunts agricoles de l'année 2019 auprès du Crédit Agricole sont en forte rupture, après une année…

Vignette
Le pigeonneau des Amyrelles décolle contre vents et marées
Le cercle très fermé des professionnels du pigeonneau de chair s’agrandit et se féminise avec la création d’un nouveau site d’une…
Vignette
Enquête avicole 2018 : Hausse des marges brutes malgré le poids des charges variables
L’enquête avicole des chambres d’agriculture sur les volailles de chair montre une amélioration des marges liée à une bonne…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)