Aller au contenu principal
Font Size

Prévoir les taux de CO2 avec Medibate

© P. Le Douarin

Paul Robin est chercheur en bioclimatologie à l’Inra de Rennes. Il étudie les impacts des interactions entre le bâtiment et les pratiques d’élevage sur les productions de chaleur des animaux. L’outil de modélisation informatique Medibate, mis au point avec l’Itavi, les chambres d’agriculture de Bretagne et des Pays de la Loire, a été adapté pour prédire l’évolution de la concentration en CO2 et vapeur d’eau dans un bâtiment abritant des poulets. Cela permet de former des scénarios où varient les caractéristiques thermiques (niveau d’isolation, capacité de chauffage…) et le programme de ventilation.
Dans l’exemple présenté, il s’agit d’un bâtiment de 1 350 m² à combustion directe (2 canons de 90 kW) et à ventilation transversale (234 000 m3/h au maximum) très moyennement isolé avec 4 cm de polystyrène extrudé (coefficient global de pertes des parois de 1,13 W/k/m²). Les trois scénarios de besoins d’air comparés lors du projet Gest CO2 (lire tableau) montrent qu’il est possible de respecter la limite de 3 000 ppm avec des canons, même la première semaine, sans accroître la consommation d’énergie, à condition de réduire le renouvellement d’air minimum. En revanche, l’hygrométrie est dégradée de 10 à 15 points durant les premières semaines. Cette dégradation est atténuée en augmentant systématiquement le débit minimum à partir de 15 jours. Dans le cas où le bâtiment serait mieux isolé (coefficient de 0,69 W/k/m² avec 8 cm d’isolant), la consommation de gaz se réduirait d’environ 0,4 kg/m² et le CO2 resterait sous 3 000 ppm, quel que soit le scénario.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Installée dans le Gers, Béatrice Laffitte produit en label rouge mention sud ouest © C. Chabasse
La coopérative Euralis cherche des éleveurs de poulets label rouge sous IGP Landes
Le groupe Euralis s’inscrit dans une dynamique de croissance de sa production de volailles sous label rouge. La coopérative…
Forte croissance de l'élevage de poules pondeuses bio en France
L'Agence Bio rapporte une vague d'engagement vers l'agriculture biologique en monogastriques.
Face à une crise structurelle européenne du canard de chair accentuée par la Covid-19, la CFA mobilise ses adhérents pour faire émerger des solutions pour les éleveurs dans les régions Auvergne-Rhone Alpes, Bretagne, Bourgogne et Pays de la Loire qui concentrent cette production. © P. Le Douarin
Le syndicalisme avicole CFA appelle à « agir d’urgence pour sauver les éleveurs de canards de chair »
Au nom de la Confédération française de l’aviculture (CFA), Gilles Lassus éleveur de canards de Barbarie dans l’Ain, appelle l’…
Litière de bouchons de paille © A. Puybasset
La gestion des litières des poulaillers de chair enquêtée
Les chambres d’agriculture de Bretagne ont analysé les pratiques de gestion de litière d’éleveurs de volailles de chair bretons.
Les mises en place nationales de canetons chair ont diminué de 28% en avril par rapport au même mois de 2019 (497 100 têtes par semaine) selon l'interprofession du canard. © P. Le Douarin
Les Pays de la Loire aident les éleveurs de canards Barbarie

Les collectivités territoriales ligériennes viennent au secours des 400 éleveurs de canards de chair.…

Les douze bâiments mobiles de Kevin Comte seront déplacés à chaque lot sur une parcelle de 20 ha. © DR
Kevin Comte démarre son premier lot de volailles en IGP Landes
À Saubrigues (40), Kevin Comte vient d’ajouter un atelier de volailles en IGP Landes sur son exploitation, créée…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)