Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Plan de filière en Auvergne-Rhône-Alpes

Un plan de filière doté de près de 1,4 million d’euros sur trois ans a été signé par le conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes et les acteurs de la filière avicole.

La filière avicole régionale pèse 10 % de la valeur des productions animales, derrière le lait et la viande bovine. Sept pour cent des exploitations françaises en volailles de chair et 11,5 % des effectifs de poules pondeuses sont situés en Auvergne-Rhône-Alpes. Le développement a été dynamisé par la progression des volumes sous signes officiels de qualité et d’origine. Rien qu’à l’échelle des volailles fermières d’Auvergne, les volumes ont progressé de 10 % en moins de deux ans. Conscient de cette chance pour le territoire, le conseil régional lui consacre un plan spécifique, autour de trois axes : renforcer la compétitivité des exploitations et des entreprises ; accompagner la performance des élevages ; et développer la communication et la promotion. Sur trois ans, un budget de 1,335 million d’euros est déployé, « supérieur à l’addition des deux précédents programmes auvergnat et rhônalpin », a souligné Jean-Pierre Taite, le vice-président du conseil régional en charge de l’agriculture.

Le label a besoin du standard

L’animation et la gestion de ce plan sont assurées par l’interprofession régionale (Afivol). Son président, Gilles Lassus a salué « l’effort bienvenu de la région pour accompagner une filière porteuse qui a besoin des deux créneaux pour avancer ». À savoir, le label et le standard, complémentaires pour le fonctionnement des outils et les débouchés. Actuellement, 51 % du parc de bâtiments avicoles est conduit en production standard, le reste étant consacré aux productions labels, bio… Parmi ces bâtiments standard, nombreux ont besoin de rénovation. Sollicitée, la région est en train d’étudier la faisabilité d’accompagner les éleveurs dans leur mise aux normes. « En 2019, il est probable que nous puissions mettre sur la table un million d’euros », a annoncé Jean-Pierre Taite.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Vous aimerez aussi

Vignette
L’Anvol en ordre de marche pour la reconquête du marché
Dans un contexte de consommation en hausse, l’interprofession Anvol réaffirme sa volonté de redynamiser ses filières, annonçant…
Vignette
« La conscience des animaux »

Vient de paraître aux Editions Quae. Les animaux ont-ils une conscience et sont-ils capables de percevoir la situation…

Vignette
"Les circuits courts alimentaires, entre marché et innovation sociale"

Vient de paraître, aux éditions Eres. Relancés à la fin des années 90, les circuits de commercialisation courts…

Vignette
Encore des soucis pour le poulet brésilien
Après une année 2018 tourmentée pour le commerce et la production de la volaille brésilienne, l’année 2019 démarre sous les mêmes…
Vignette
McDonald’s France va tripler ses approvisionnements en œuf français et plein air d’ici 2020

« Pour le lancement national de la recette EggMcMuffin, les approvisionnements en œufs de McDonald’s devraient plus que…

Vignette
Les ventes de foie gras ont bondi durant les fêtes
Malgré un contexte social tendu en fin d’année 2018, les ventes de foie gras en grandes et moyennes surfaces ont finalement…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)