Aller au contenu principal
Font Size

Périgord Aviculture et Fermiers du Périgord, main dans la main

© st-sever.fr

Après le dépôt de bilan de l’abattoir Gaye en 2011, l’arrivée des Fermiers du Sud-Ouest (FSO)
laissait augurer quelques espoirs aux éleveurs du Périgord. Réunis en assemblée générale à Salignac en Dordogne, 80 % des adhérents ont confirmé leur intérêt à poursuivre cette alliance de bon sens. Pour le président Jean-Pierre Dupuy, « même si les difficultés sont réelles pour récupérer nos créances, l’avenir se tourne vers les opportunités d’aujourd’hui ». Avec presque trois millions de mises en place de volailles sous signes de qualité, les chiffres sont à la hausse depuis deux ans. L’abandon progressif du Poulet d’Ici au profit du Poulet Liberté Saint-Sever garantit des rotations régulières.
L’adaptation au nouveau cahier des charges ne rencontre pas de difficultés.


Nouvel abattoir de Terrasson repoussé


Pour répondre à une demande croissante, la construction s’accélère avec vingt-quatre bâtiments en 2014, et quatorze signés. Pour impulser cette nouvelle dynamique, Périgord Aviculture s’est doté du système informatique Eleusis, pour assurer traçabilité, information auprès de ses cent éleveurs. Jean-Pierre Dupuy leur conseille d’être des prescripteurs pour trouver rapidement trente nouveaux sites. Il peut aussi compter sur l’appui de Fermiers du Périgord. Pour Paul le Bars, directeur général de FSO, « la remise à niveau du site de Terrasson passe par des gains de productivité. Grâce à une équipe dynamique, cette mise en conformité permet d’envisager un avenir plus serein. » Cette volonté s’affiche par la certification IFS, en cours. Le retour à l’équilibre n’est pas envisagé avant trois ans. « La construction d’un nouvel
abattoir n’est pas à l’ordre du jour, mais simplement différée. » Fermiers du
Périgord s’appuie sur la dynamique Saint-Sever. La validation très probable du nouvel IGP Périgord apportera aussi un souffle supplémentaire. Tant du côté des producteurs que de l’aval, les volontés et les outils sont en état de marche. Reste aux éleveurs à concrétiser.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Pendant la période dérogatoire du nouveau règlement bio, le parcours pourra faire au minimum 1 mètre de large, à condition que le bâtiment ait été certifié bio avant le 31 décembre 2020 © P. Le Douarin
L’Inao adopte en urgence des règles transitoires pour les poulettes bio
Pour continuer à produire des poulettes bio et bénéficier d’une dérogation européenne, les éleveurs de poulettes devront être…
Bernard Guignard a commencé à planter massivement en même temps  qu'il a fait construire. © L. Vuillen
Des poulets sous les cerisiers et les abricotiers
Dans la Drôme près de Romans sur Isère, Bernard Guignard a associé l’élevage des poulets label rouge de l’Ardèche avec la…
L'utilisation d'un pulvérisateur électrique sur chariot à roulettes, muni d'un long dévidoir, réduit la pénibilité lors de la pulvérisation du traitement contre les poux.  © P. Riner
Un diagnostic pour mieux prévenir l’infestation du pou rouge en poules pondeuses
Elanco propose une démarche d’accompagnement pour aider les éleveurs de poules pondeuses à lutter contre l’acarien Dermanyssus…
Les mises en place nationales de canetons chair ont diminué de 28% en avril par rapport au même mois de 2019 (497 100 têtes par semaine) selon l'interprofession du canard. © P. Le Douarin
Les Pays de la Loire aident les éleveurs de canards Barbarie

Les collectivités territoriales ligériennes viennent au secours des 400 éleveurs de canards de chair.…

D'ordinaire réalisée en élevage (et pas à l'abattoir), la sérologie permet de suivre les traces du passage d'un virus dans un lot. © Synalaf
Les poulets plein air sont peu exposés à l’Influenza aviaire
Selon une enquête réalisée en 2018, les poulets label rouge et biologique, élevés en plein air, seraient indemnes de contact avec…
Les Mexicains sont de gros consommateurs de saucisses, fabriquées notamment avec de la VSM de volaille. © P. Le Douarin
La volaille plutôt épargnée par l’accord UE-Mexique

La modernisation de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Mexique devrait être…

Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)