Aller au contenu principal

Volailles : Actualité agricole et agroalimentaire des filières poulets, poules pondeuses, canards, dindes, œufs, foie gras dédié

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Nombreux cas d’influenza H3N1 en Belgique

Depuis fin avril, plusieurs dizaines d’élevages des Flandres belges ont été atteints par un virus influenza en principe faiblement pathogène.

Élevage de reproducteurs de poulets de chair en France (archives)Mi-mai, plus de 10 % des reproducteurs de Belgique avaient été touchés par H3N1 et abattus  © P. Le Douarin
Élevage de reproducteurs de poulets de chair en France (archives)Mi-mai, plus de 10 % des reproducteurs de Belgique avaient été touchés par H3N1 et abattus
© P. Le Douarin

Du Nord de la France aux Pays-Bas, les professionnels sont en alerte à la suite de la détection croissante de foyers d’influenza aviaire du sous-type H3N1, essentiellement en Flandre occidentale (contiguë à la France). Le premier foyer a été détecté en janvier, dépeuplé par l’exploitant et réinfecté début avril. Puis l’épidémie s’est répandue rapidement. Le nombre de cas s’élevait à 36 le 13 mai, puis à 51 le 27 mai… Le virus est lié à une souche isolée en 2017 aux Pays-Bas sur un oiseau sauvage. Les volailles atteintes sont essentiellement des poules pondeuses ou reproductrices qui ont subi des mortalités importantes (jusqu’à 60 %) et des chutes de ponte. Ce virus est pourtant classé comme faiblement pathogène… Le tableau clinique est variable, en lien avec la présence d’autres virus (Bronchite par exemple). Quelques lots de poulets et dindes de chair ont été touchés. Mi-mai, la valeur de la trentaine de troupeaux touchés était estimée à 10 millions d’euros.

L’Europe tarde à prendre position

Comme il ne s’agit pas d’un virus de sous-type H5 ou H7, l’abattage des lots n’est ni obligatoire, ni indemnisable. Tous les parentaux infectés ont été abattus, mais les producteurs d’œufs de consommation hésitaient à le faire. Sachant que ce virus est inoffensif pour l’homme, les œufs sont commercialisables. Pour inciter à l’abattage, les professionnels ont demandé des aides aux autorités belges qui fin mai attendaient toujours l’accord de l’Union européenne. Afin de tenter de contenir la propagation et le risque de rappariements, des mesures de renforcement de la surveillance et de la biosécurité ont été prises le 20 mai par arrêté ministériel. Sans grand succès. Au même moment, le virus est arrivé en France dans un élevage de poules parentales situé près de la frontière, au nord de Lille. Le lot a été abattu à l’initiative de l’exploitant et la zone circonscrite pour réaliser des enquêtes épidémiologiques. Même si ce virus faiblement pathogène ne remet pas en cause le statut indemne d’influenza donné par l’OIE, certains pays peuvent appliquer des mesures de rétorsion. Mi-mai la Russie a fermé ses frontières aux importations belges.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Vignette
Une poussinière pour GP et GGP Hubbard
L’EARL du Haubert a reconstruit une de ses poussinières, dédiée à l’élevage de lignées chair de grands-parentaux et grands grands…
Vignette
Des œufs issus de poules « ovo sexées » chez Carrefour

Le groupe de distribution Carrefour a lancé mi-septembre des œufs de la start-up Poulehouse, dont le…

Les aviculteurs investissent en 2019

Les emprunts agricoles de l'année 2019 auprès du Crédit Agricole sont en forte rupture, après une année…

Vignette
La 13ème édition du MaraTéléthon se prépare à remporter un nouveau défi
Le MaraTéléthon est un défi sportif et solidaire qui consiste à courir à travers la France 1000 km en relais et à récolter un…
Vignette
Le pigeonneau des Amyrelles décolle contre vents et marées
Le cercle très fermé des professionnels du pigeonneau de chair s’agrandit et se féminise avec la création d’un nouveau site d’une…
Vignette
La ville de New-York veut bannir le foie gras de ses restaurants

Mercredi 30 octobre 2109, le conseil municipal de New York a adopté par 42 voix contre 6 l’interdiction de vendre, détenir ou…

Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)