Aller au contenu principal

« Ne laissons pas les opposants parler de notre projet de poulailler à notre place »

Le projet d’élevage label d’Alexis Tordeur a suscité une forte opposition des riverains qui l’a amené à trouver de nouvelles formes de communication et à ne jamais refuser les discussions.

Alexis Tordeur, sur la parcelle éloignée du village (800 mètres des premières habitations), qui devrait accueillir deux bâtiments de 400 m2 de poulets label. © A. Tordeur
Alexis Tordeur, sur la parcelle éloignée du village (800 mètres des premières habitations), qui devrait accueillir deux bâtiments de 400 m2 de poulets label.
© A. Tordeur

En Bretagne ou dans les Pays de la Loire, le projet d’installation d’Alexis Tordeur n’aurait sûrement pas provoqué de tels remous dans le voisinage : il porte sur deux poulaillers label pour diversifier l’exploitation céréalière que son père s’apprête à lui transmettre, avec une insertion paysagère soignée du site situé à 800 mètres des premières habitations, bien implanté par rapport aux vents dominants et avec de l’agroforesterie sur 8 hectares… Mais il habite à Rully, village de l’Oise proche de la région parisienne accueillant de plus en plus de néoruraux, qui ne connaissent pas la réalité de l’élevage avicole. « Les oppositions ont démarré début avril suite à l’affichage en mairie de la demande de permis de construire. On est mal parti dès le départ au niveau communication », concède Alexis Tordeur. L’affiche ne précisait pas le lieu exact du projet. « Tout le monde a cru que les poulaillers seraient au bout de leur jardin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Eclosion à la ferme (concept X-Treck)
Les Pays-Bas passent à l’alimentation précoce des poussins de chair
D’ici septembre 2024, tous les poussins de chair nés aux Pays-Bas devront avoir accès à l’alimentation dans les 36 heures qui…
Eureden développe le concept de l'élevage au sol "Mieux-être animal" pour remplacer les cages qui disparaîtront en 2025.
Les défis de la nouvelle branche œuf d’Eureden
Effective depuis le 1er janvier, l’union des coopératives bretonnes Triskalia et D’Aucy a donné naissance à la filière…
Influenza aviaire : les nouvelles règles à respecter pour les éleveurs de volailles
La nouvelle réglementation sur la prévention sanitaire et la lutte contre l’influenza aviaire a été officialisée ce jeudi matin…
Elevé au minimum jusqu'à 56 jours, le poulet Plein Champ a accès au même parcours que le poulet label rouge de Loué..
Loué prépare l’avenir avec son poulet certifié Plein Champ
Lancé en mars 2020, le poulet certifié qui sort à l’extérieur et qui est produit par les Fermiers de Loué, est destiné à s’…
La colibacillose clinique résulte de la présence de souches virulentes associées à des conditions d'élevage à risque.
La colibacillose n’est pas une fatalité en élevage de poulet
Le suivi de 80 élevages de poulets enseigne que l’incidence de la colibacillose peut être atténuée par des mesures de biosécurité…
La gestion en flux tendu des plannings de ramassage est ressortie comme un point bloquant majeur à l'observance de la biosécurité.
Aider les équipes de ramassage de volailles à intégrer la biosécurité
De bonnes conditions d’accueil, un planning de ramassage bien anticipé et une meilleure communication entre acteurs sont autant…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)