Aller au contenu principal
Font Size

L’Union européenne ferme ses portes aux poulets d’Ukraine, tout en augmentant son quota d’importation

Les autorités européennes ont suspendu les importations de volailles originaires d’Ukraine à la suite du foyer d’influenza H5N8 détecté le 18 janvier 2020.

Un atelier de 100 000 poulets a été détecté positif au H5N8 HP le 18 janvier 2020
© MHP

Hasard du calendrier, deux décisions importantes ont été prises le 22 janvier par les autorités européennes vis-à-vis de l'Ukraine.

Dans la soirée du mercredi, la Direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire a informé les autorités vétérinaires ukrainiennes qu’elle suspendait les importations de volailles (mais pas de produits à base d’œufs). A la suite de la confirmation d’un foyer d’influenza H5N8 dans un élevage de poulets du groupe MHP, l’UE considère que l’ensemble du territoire ukrainien ne peut plus être considéré comme indemne de cette maladie. MHP a donc cessé ses expéditions le 23 janvier, tout en poursuivant une activité normale pour le reste de ses activités internes et externes. Le groupe indique que les autorités ukrainiennes travaillent à résoudre la situation par la compartimentation géographique qui n’a pas encore été officiellement validée.

Et, ce même mercredi 22 janvier a été validé le règlement d’exécution qui entérine le surcroît d’un contingent annuel de 50 000 tonnes de viandes, abats, préparations ou conserves de volailles, entrant à droit zéro dans l’UE. Il entre en vigueur le 1er février 2020.

Pour l’année 2020, l’Ukraine pourra donc exporter 20 000 tonnes de viandes et abats, non découpés, congelés et 65 033 tonnes de viandes calculées au prorata.

Pour l’année 2021 , les quotas à droit zéro seront de 20 000 t et 70 000 t.

Des conditions sont imposées aux importateurs, notamment des contingents attribués sur une base trimestrielle (par exemple 8333 t du 1er février au 31 mars) , avec des dates précises de demande de certificats d’importation (par exemple les 7 premiers jours de février pour le premier trimestre) et des volumes fonction des références précédentes (par exemple ne pas augmenter la demande de plus de 25%).

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Pendant la période dérogatoire du nouveau règlement bio, le parcours pourra faire au minimum 1 mètre de large, à condition que le bâtiment ait été certifié bio avant le 31 décembre 2020 © P. Le Douarin
L’Inao adopte en urgence des règles transitoires pour les poulettes bio
Pour continuer à produire des poulettes bio et bénéficier d’une dérogation européenne, les éleveurs de poulettes devront être…
Les canards Grimaud Frères sexés dans l’œuf dès 2021
Le sélectionneur Grimaud Frères a mis au point un procédé pour déterminer au stade embryonnaire le sexe des canards barbarie et…
Sur le modèle utilisé fin 2018 par Seleggt, les œufs contenant des mâles sont retirés par un bras automatique, après avoir subi le test de détection du sulfate d'œstrogène. © Seleggt
L’Itavi fait un état d’avancement des recherches sur l’ovosexage des poussins
Plusieurs solutions techniques de sexage de l’embryon de poulet in ovo sont en cours de développement dans le Monde, avec des…
 © P. Le Douarin
« Orvia commercialisera des canetons mulards ovosexés en 2021 »
Avec la finalisation du prototype de sexage in ovo de ses canetons, le président du groupe Orvia, Benoît Gourmaud, annonce une…
Bernard Guignard a commencé à planter massivement en même temps  qu'il a fait construire. © L. Vuillen
Des poulets sous les cerisiers et les abricotiers
Dans la Drôme près de Romans sur Isère, Bernard Guignard a associé l’élevage des poulets label rouge de l’Ardèche avec la…
En développant la volaille traditionnelle chez les petits fermiers africains, comme ici en Éthiopie, l'objectif est d'apporter aux populations rurales une source de protéines et de revenu à travers les œufs et la viande.  © Hendrix Genetics
Sasso contribue au développement du poulet villageois en Afrique
Le sélectionneur de souches colorées Sasso est impliqué dans deux projets de développement de l’aviculture rurale africaine,…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)