Aller au contenu principal

Les Z’Homnivores lancent le site mangerdetout.fr

Pour défaire les contre-vérités qui nourrissent l’agribashing, le collectif d’acteurs bretons de l’agriculture et de l’agroalimentaire (1) — les Z’Homnivores — a mis en ligne cet été le site mangerdetout.fr

Il vise à apporter des réponses complètes et objectives à toutes les questions que se pose le consommateur autour de l’alimentation. Il fournit aussi des clés aux éleveurs pour communiquer sur leur production, de façon positive et étayée. Son originalité est d’être un site d’informations mais aussi de réflexions. « Le débat sociétal sur l’alimentation a été confisqué par les animalistes. Nous voulions aussi faire entendre notre voix, celle qui prône une alimentation omnivore », explique Loïc Hénaff, président de Produit en Bretagne. Ce site s’appuie sur la vision partagée du collectif les Z’Homnivores : « on a réaffirmé ce qui pour nous allait de soi en s’entourant de philosophes, de scientifiques, de nutritionnistes : pour faire grandir l’homme, depuis toujours, il est naturel et vital de se nourrir de produits animaux et végétaux. » « Loin des images chocs et des fake news, le parti pris du site est d’aller au-delà de la controverse et d’amener du dialogue et de l’ouverture, insiste Danielle Even, présidente d’Agriculture de Bretagne. « On se veut résolument explicatif de ce qui se passe chez nos agriculteurs. Chacun doit pouvoir être libre de choisir son mode de consommation, en toute connaissance de cause. »

Être informé et libre de ses choix

Le site se base sur des informations documentées et scientifiques. Il aborde toutes les dimensions de l’alimentation : les notions de santé et de goût, l’environnement, la bien-traitance animale. Il explique les différents régimes alimentaires et s’appuie sur les conseils nutritionnels des autorités publiques. Il propose des outils pratiques pour bien consommer. Il apporte des éléments de réflexions sur notre rapport à la mort des animaux, l’impact d’un monde sans élevage, sur l’idéologie antispéciste… « Notre conviction est d’être omnivore et humaniste, ce qui n’exclut pas que nous sommes dans une démarche de progrès. Ce site est en quelque sorte une base de départ pour accompagner la transition de nos modèles agricoles. » Créé il y a deux ans alors que la Bretagne devenait la cible des abolitionnistes, le collectif les Z’Homnivores a engagé diverses actions, dont un colloque en décembre 2018 sur l’humanité omnivore, une rencontre avec les autorités et l’opération Breizh Agri Food en juin 2019 qui a proposé 180 portes ouvertes autour de l’alimentation et attiré près de 40 000 visiteurs.

(1) Produit en Bretagne, l’association bretonne des entreprises agroalimentaires, Agriculteurs de Bretagne, l’UGPVB, Interbev Bretagne et la chambre d’agriculture de Bretagne.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Filière canard à foie gras : Un rapprochement entre Euralis et Maïsadour ?
Ce 28 juillet, les deux poids lourds coopératifs du sud-ouest annoncent être entrés en discussion pour travailler ensemble sur…
Les déchets et plaques amiantés sont emballés dans des contenants identifiables (logo A), avant d’être livrés à une décharge habilitée ou stockés au maximum un an sur l’exploitation. © P. Le Douarin
Fenêtres en rénovation de poulaillers : une amiante très embarrassante
La présence d’amiante dans les plaques fibrociment des poulaillers antérieurs à 1997 augmente les coûts de mise en conformité et…
Ingénieure agronome spécialiste des matières premières depuis trente-cinq ans, Patricia Le Cadre a rejoint le Céréopa en 2007. Ce bureau d’études associatif s’intéresse à la compétitivité et aux enjeux des agroactivités en matière d’alimentation et de production, de durabilité des systèmes, d’environnement et de relations sociétales. © Céréopa
Matières premières agricoles : « La Chine mène la danse du commerce des céréales »
Pour Patricia Le Cadre, experte des marchés des matières premières agricoles au Céréopa, après avoir mis la main sur le commerce…
Pignon orienté à l'est. Idéalement, il faudrait des ouvertures au nord ou à l’est (ensoleillement le matin, avant la montée en température). © P. Le Douarin
 « La lumière naturelle rend la gestion du bâtiment plus complexe »
L’impact de l’entrée de lumière naturelle peut être envisagé sous deux angles, celui du comportement animal et celui de l’apport…
L’éclairage naturel s’impose en volaille standard
Mis sous pression depuis 2016, les trois principaux groupes d’abattage demandent à leurs éleveurs d’élever des volailles au…
Concevoir des solutions vaccinales qui permettent de manipuler moins, de vacciner mieux, et de mieux protéger les volailles jusqu’à leur fin de ponte. © A. Puybasset
Comment simplifier le programme de vaccination des poulettes
Le fabricant de vaccins Ceva Santé Animale achève de construire une gamme complète pour les futures poules pondeuses qui réduit…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)