Aller au contenu principal

Volailles : Actualité agricole et agroalimentaire des filières poulets, poules pondeuses, canards, dindes, œufs, foie gras dédié

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les complexes de microorganismes, une solution de traitement reconnue par les pouvoirs publics

Les CMO facilitent le compostage des litières qui sont transformées en un amendement organique.
Les CMO facilitent le compostage des litières qui sont transformées en un amendement organique.
© Sobac

La Dreal(1) de Bretagne reconnaît l’utilisation des complexes de microorganismes (CMO) comme une solution normalisée de traitement des effluents d’élevage à la ferme. Sans avoir recours
à un brassage, les CMO facilitent le compostage des litières qui sont transformées en un amendement organique conforme à la norme NF U44-051. Depuis de nombreuses années, la société Sobac propose le CMO Bactériolit et son appui technique aux éleveurs de volaille.


Trouver un meilleur équilibre azote-phosphore

 


« Les amendements organiques normés peuvent être exportés pour diminuer le plan d’épandage », rappelle Erwan Allain, directeur scientifique de Sobac.
En limitant les pertes d’azote dans l’atmosphère, Bactériolit permet de maintenir un meilleur rapport N/P dans l’amendement. « À l’issue d’un compostage avec du Bactériolit, on arrive à un rapport de 1,3, permettant l’épandage de 117 unités d’azote pour 90 unités de phosphore à l’hectare. Sans Bactériolit, le rapport N/P descend à 0,5. On n’épand alors que 45 unités d’azote pour 90 unités de phosphore. » La note de la Dreal détaille la méthodologie à appliquer et les éléments à fournir. Deux élevages bretons utilisateurs du Bactériolit ont reçu l’agrément. Les élevages hors Bretagne peuvent également bénéficier de cette reconnaissance, affirme Erwan Allain. « Le cadre défini par la Dreal Bretagne sert de référence à toutes les régions. »


(1) Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

[TABLEAU COMPARATIF] - 198 épandeurs de fumier à caisse étroite
Machinisme
Les modèles à caisse étroite restent les épandeurs de fumier les plus largement répandus.
Le virus influenza aviaire H5N8 détecté en Allemagne et à moins de 100 km de l’Alsace
Le virus aviaire influenza H5N8 Hautement pathogène vient de faire un grand bond vers l’ouest de l’Europe.
Vers d’Heterakis adultes et juvéniles dans une boîte de Pétri, isolés après tamisage. Les plus larges et blancs sont des femelles porteuses d’œufs. © Anses
Utiliser des tamis pour identifier et quantifier les vers parasites des volailles
Une nouvelle méthode d’identification et de quantification des vers parasites des volailles a été mise au point par l’Anses avec…
Deux nouveaux foyers d'influenza aviaire H5N8 HP en Bulgarie et en Tchéquie
Le même jour, le 17 février, autorités sanitaires bulgares et tchèques ont annoncé la détection d'un virus influenza H5N8…
Construction d'un bâtiment pour poulets lourds dans le Morbihan.La région Bretagne veut participer à la reconquête du marché français du poulet, tout en conservant des élevages à caractère familial. © A. Puybasset
La région Bretagne plus exigeante pour ses aides à l'investissement dans le secteur avicole

Les conditions d’attribution des aides de la région Bretagne se durcissent pour les nouveaux projets de…

Les Fermiers de Loué feront éclore mille poussins au salon de l’agriculture
Depuis 1999, les Fermiers de Loué sont présents au salon de l’agriculture. Et pour la vingt-deuxième fois, ils vont communiquer…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)