Aller au contenu principal

Volailles : Actualité agricole et agroalimentaire des filières poulets, poules pondeuses, canards, dindes, œufs, foie gras dédié

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les chercheurs s'intéressent aux marques épigénétiques en volailles

Les facteurs d’élevage peuvent modifier l’expression des gènes et les performances : c’est ce que l'on appelle l’épigénétique. Voici trois exemples illustrant la recherche récente sur ces marques épigénétiques en volailles.

Chez la cane, la recherche s’intéresse aux liens épigénétiques entre les carences nutritionnelles et le métabolisme hépatique.
Chez la cane, la recherche s’intéresse aux liens épigénétiques entre les carences nutritionnelles et le métabolisme hépatique.
© P. Le Douarin

*  Une carence en méthionine chez la cane modifie le poids de foie des descendants mulards


À l’Inra de Castanet-Tolosan, des canes communes ont reçu un aliment carencé en méthionine. Cet acide aminé a été choisi pour son rôle épigénétique comme facteur de méthylation de l’ADN. Les descendants mâles gavés à 12 semaines pendant 12 jours ont un poids de foie supérieur de 60 grammes par rapport aux mulards du groupe témoin. « Le résultat le plus frappant est que l’effet s’inverse sur les descendants femelles avec une réduction du poids de 100 grammes », souligne Mireille Morisson. Les travaux de recherche s’intéressent aux liens épigénétiques entre les carences nutritionnelles et le métabolisme hépatique.


* L’acclimatation de l’embryon à la chaleur modifie à long terme la thermorégulation du poulet


L’Inra du Val de Loire a montré qu’il était possible d’améliorer les capacités d’adaptation du poulet à la chaleur ou au froid en modifiant les paramètres de température et d’hygrométrie dans l’incubateur à une période précise de l’embryogenèse. « Cette acclimatation thermique modifie la température du poulet, sa physiologie (capacité respiratoire) et l’axe thyroïdien qui stimule la production de chaleur, mais pas les performances de croissance jusqu’à 28 jours », précise Anne Collin, de l’Inra. Lorsque l’on soumet ces poulets à une chaleur modérée, l’expression de certains gênes impliqués dans le métabolisme musculaire est six fois plus importante que les témoins.


* L’impact de l’aliment sur les performances des descendants


Le programme de recherche Utopige, réalisé en partenariat avec l’Inra et le sélectionneur de poules pondeuses Novogen, étudie la faisabilité d’une sélection génomique pour la production d’œufs de consommation. L’un des volets du programme consiste à regarder l’intensité de ponte des filles des coqs génotypés aussi bien en aliment basse que haute énergie et à rechercher les marques épigénétiques.

Voir aussi article

"L'épigénétique pour mieux exprimer le potentiel génétique"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

 © P. Le Douarin
Le jardin d’hiver des bâtiments de volailles de chair standard se cherche
Sous la pression des ONG Welfaristes, la filière des volailles de chair standard commence à poser les bases technico-économiques…
Lucie Gantier filme avec son smartphone et s'est équipée d’un logiciel de montage. Sa vidéo de 12 minutes sur le bien-être animal a nécessité 3 demi-journées de tournage et autant de montage. © V. Bargain
Avec son pseudonyme « Jolies Rousses », la productrice d’œufs Lucie Gantier communique sur les réseaux sociaux
Nouvelle éleveuse de poules pondeuses en plein air, Lucie Gantier communique sur les réseaux sociaux afin d’échanger avec d’…
L’ouverture du rideau (ici entièrement abaissé) est régulée en fonction de la consigne de température et des besoins de ventilation de la salle d’élevage. © EARL LMA Pasquier
Un bâtiment dynamique avec jardin d’hiver en dindes
Annabelle et Louis-Marie Pasquier ont testé sur deux lots de dindes l’accès au jardin d’hiver de leur nouveau bâtiment en…
L’Union européenne ferme ses portes aux poulets d’Ukraine, tout en augmentant son quota d’importation
Les autorités européennes ont suspendu les importations de volailles originaires d’Ukraine à la suite du foyer d’influenza H5N8…
Les visiteurs sont accueillis par un canard de plus de 3 m de haut réalisé avec des matériaux de récupération. © C. Mistral
Une Canard académie en Deux-Sèvres

Philippe et Jean-Robert Morille, éleveurs et transformateurs de canards à foie gras à Augé dans les…

Le sélectionneur Hubbard investit pour ses poulets « Premium » non conventionnels
La filiale d’Aviagen a investi huit millions d’euros depuis deux ans pour intensifier la sélection de ses souches de poulets haut…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)