Aller au contenu principal

Volailles : Actualité agricole et agroalimentaire des filières poulets, poules pondeuses, canards, dindes, œufs, foie gras dédié

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L’éclosion à la ferme à l’essai avec le couvoir Boyé accouvage

Filiale de Terrena, Boyé accouvage a choisi de tester l’éclosion à la ferme, qu’il a baptisée Écloferme, sur cinq élevages.

P. Le Douarin
© Procédé X-Treck aux Pays-Bas. L'éclosion à la ferme en est encore à ses prémices en France.

« L’éclosion des poussins s’étale de 19,5 à 20,75 jours de développement embryonnaire, explique Jacques Pasquier, responsable de production de Boyé. Les premiers nés n’attendent pas en éclosoir et ont un accès rapide à l’eau et à l’aliment, avec moins de pression sanitaire et de risques de contaminations croisées. L’absence de convoyage et de manipulation des poussins réduit aussi le stress. » Le dispositif repose sur le système Xtreck (Vencomatic), avec les casiers d’œufs fertiles installés sur deux convoyeurs suspendus à la charpente. Les œufs sont apportés à J-3 dans un bâtiment préchauffé à 33-35 °C. « L’investissement est de 20 €/m², indique Dominique Grasset, président de Galliance, qui en est équipé. Il y a plus de travail pour l’éleveur. Le retour sur investissement est estimé entre 6 et 8 ans, avec un gain attendu sur l’indice de consommation. L’alimentation précoce permet un meilleur développement du tractus digestif et donc une meilleure valorisation de l’aliment. » Le système implique trois jours d’occupation supplémentaire et une légère augmentation des consommations énergétiques. Il oblige à pratiquer les vaccinations de l’éclosion à l’élevage.

 

Lire aussi :

L'accouvage français doit innover pour s'adapter

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Vignette
Le lobby de la viande cellulaire en embuscade
Pendant que les animalistes préparent l’opinion à ne plus manger de viande, des financiers investissent dans des produits de…
Vignette
Le robot de paillage permet de gagner du temps pour la surveillance du lot
Deux éleveurs de canards mulards du Sud-Ouest testent avec satisfaction le paillage automatique avec le robot Sentinel conçu par…
Vignette
Un nouveau bâtiment de ponte pour le couvoir d’Avril
La famille Thomasset agrandit son élevage de Muel pour produire des œufs à couver de poulets de chair destinés à alimenter le…
Vignette
Le robot Octopus bientôt en vente

Le robot scarificateur Octopus sera lancé en France avant la fin de l’année assure…

Vignette
Face à l’agribashing, les interprofessions avicoles veulent être plus proactives
Face à la montée en puissance des vidéos chocs, les interprofessions de la volaille de chair et de l’œuf ont décidé d’être…
Vignette
Combiner des aliments pour une nutrition plus efficace

L’Itavi développe des outils de formulation en partenariat avec l’Inra pour mettre en œuvre une…

Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)