Aller au contenu principal

Le virus Influenza H5N8 hautement pathogène s'étend en Europe de l'Est (mise à jour du 27 janvier)

Au 20 janvier à 15 heures, le système européen d'alerte sanitaire (ADNS) dénombrait 20 foyers d'influenza H5N8 HP dans l'Union européenne et deux oiseaux porteurs trouvés morts.

En trois semaines, le virus a pourcouru 1200 km
© P. Le Douarin d'après Google maps

Le virus H5N8 hautement pathogène poursuit sa course vers l'Europe de l'Ouest et touche désormais

Détecté fin décembre 2019 à l'est de la Pologne, il est arrivé en Allemagne vers la mi janvier. Un oiseau sauvage a en effet été trouvé mort et la présence du virus a été confirmée le 19 janvier par l'institut allemand LFI.

 

Le 27 janvier le nombre de foyers détectés par pays d'apparition se répartissait ainsi :

 

- Pologne : 14 foyers depuis le 31 décembre ; un oiseau sauvage

- Slovaquie : 2 foyers en élevage (9 et 17 janvier) et un zoo touché au centre du pays le 24 janvier;

- Hongrie : 4 foyers entre le 9 et le 17 janvier;

- Roumanie : 2 foyers (13 et 17 janvier);

- République tchèque : 1 foyer confirmé le 17 janvier;

- Ukraine : 1 foyer confirmé le 19 janvier;

- Allemagne : un oie rieuse trouvée morte le 16 janvier près de la frontière avec la Pologne.

Au 27 janvier, tous les foyers polonais n'ont pas été déclarés à l'organisation mondiale de la santé (voir carte interactive ci-dessous). En moins de 3 semaines, le virus a parcouru environ 1200 km entre les deux points les plus éloignés où il a été détecté.

 

Une note d'information de la plateforme Esa mise en ligne le 23 janvier donne quelques informations sur l'origine des ces virus et sur leur pathogénicité :

- Il pourrait s'agir d'une nouvelle introduction de virus H5N8 HP, car les virus séquencés appartiennent bien au clade 2.3.4.4b de la lignée A/goose/guandong/1/96, mais ils sont distincts de ceux circulant les années précédentes;

- les virus retrouvés en Pologne, Hongrie et Slovaquie sont génétiquement très proches;

- la mortalité semble limitée selon les données disponibles. Selon le laboratoire national de référence polonais, le virus ne contient pas de marqueurs majeurs associés au risque zoonotique (risque accru pour l'Homme).

Selon la plateforme, le risque d'une diffusion en France est négligeable en l'absence d'épisodes climatiques qui entraineraient des mouvements d'oiseaux.

Dans une note diffusée aux fédérations professionnelles le 16 janvier, la DGAL (ministère de l'Agriculture) estimait la situation sanitaire «préoccupante». «De nombreuses espèces et types de production sont touchés», prévient-elle . Le ministère pointe «un risque important via les mouvements», citant «en particulier les transporteurs en provenance d'Europe de l'Est», mais aussi «les transports de volailles vivantes de la France vers la Pologne». La Rue de Varenne appelle éleveurs et transporteurs à «l'observance la plus stricte des mesures de biosécurité».

 

Lire aussi :

 

La Pologne touchée par un virus H5N8 hautement pathogène

 

Trois-nouveaux-pays-deurope-de-lest-touches-par-un-virus-influenza-aviaire-h5n8-hautement-pathogene

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

La ferme solaire de Rom dans les Deux-Sèvres compte 33 000 m2 de panneaux et devrait produire 7,3 millions kWh par an. © Technique Solaire
Une méga installation conciliant des canards en plein air et du solaire en toiture
La société de développement Technique Solaire investit dans des champs d’ombrières photovoltaïques chez des éleveurs de volailles…
Un élevage de canards de chair équipé de panneaux depuis 2013 dans le Maine et Loire © Solewa
Trois raisons pour continuer à investir dans le photovoltaïque agricole
Investir dans du photovoltaïque à la ferme est de plus en plus d’actualité. Régis Le Carluer, conseiller énergies renouvelables à…
Influenza aviaire à H5N8 : La France passe en risque « élevé »

L’arrêté a été pris le 4 novembre et

Karine Ruault, entourée de son mari Kamuran Yilmaz et de leurs enfants Zérya et Elyas, a suivi le parcours à l’installation jeune agriculteur, lui permettant de bénéficier de conditions d’installation optimales. © A. Puybasset
Une installation en volaille de chair rondement menée
Karine Ruault s’est installée à 28 ans avec un bâtiment neuf en volaille de chair. Être bien accompagnée lors de son projet a été…
Antispécisme : Red Pill (ex DxE France) renonce aux vidéos clandestines en élevage
Contacté par Agra Presse le 9 novembre, William Burkhardt annonce que l'association Red Pill (ex-DxE France) qu'il a co-fondée…
pigeonneaux au nid
Covid-19 : Trois millions d’euros pour les éleveurs de canards, pintades, cailles et pigeons
Les éleveurs de pintades, canards, cailles et pigeons vont bénéficier d'une aide spécifique de l’État, à hauteur de 3 millions d'…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)