Aller au contenu principal

Le sol béton se pilote avec précision

Perdant l’effet « absorbeur d’humidité » qu’avait le sol paillé sur terre battue, la dalle bétonnée exige une parfaite maîtrise de l’ambiance du bâtiment et de la qualité de la litière.

La principale difficulté 
est de gérer l’hygrométrie 
du bâtiment.
La principale difficulté
est de gérer l’hygrométrie
du bâtiment.
© A. Puybasset

Malgré son coût élevé, la dalle bétonnée séduit de plus en plus d’éleveurs de volailles
de chair. Tous sont unanimes sur l’amélioration du travail qu’elle procure, sur la maîtrise sanitaire et l’économie de litière. La principale difficulté reste de gérer l’hygrométrie du bâtiment en cours de lot et la mise en chauffe de la dalle, en fonction de la durée du vide sanitaire. Masse froide hermétique, le béton n’a pas les vertus du sol en terre battue, qui absorbe une partie de l’eau dégagée par la respiration des volailles. Il n’y a alors plus que la ventilation pour évacuer le surplus d’humidité de l’air.


Une enquête réalisée en 2012 par les chambres d’agriculture de Bretagne et des Pays de la Loire et l’Itavi soulignait le fait qu’il n’existait « pas un… mais des sols bétonnés ». C’est, semble-t-il, toujours le cas, tant dans leur conception que dans leur gestion. Si tout le monde s’accorde sur les grandes lignes, les avis et les pratiques divergent sur certains points comme l’isolation totale ou en périphérie de la dalle, sur l’intérêt de chauffer durant le vide ou encore sur l’épaisseur et le type de litière à utiliser. « On manque de réponses formelles sur ce qu’est un béton idéal et sur sa façon d’être piloté », confirme un conseiller avicole. Majoritairement sur terre battue, la filière française manque encore de recul sur cette technique en développement. La raison est surtout à trouver dans la grande diversité des configurations de bâtiments, des niveaux d’équipements et des types de production.


Une étude en cours sur les flux d’énergie dans un bâtiment sur sol bétonné apporte déjà quelques éléments de réponse. L’expérience se fait par la pratique, comme l’expliquent les témoignages d’éleveurs tout au long de ce dossier. Au cours des premiers lots, ils affinent les réglages du boîtier de ventilation et ajustent la quantité de litière nécessaire.
« Dans 90 % des cas, le passage au sol bétonné se passe bien, confirme un technicien breton. Les échecs sont peu nombreux. » Tant qu’à investir dans une dalle bétonnée, certains éleveurs vont jusqu’à installer un plancher chauffant avec circulation d’eau à basse température. Loin des échecs du passé, cette technique pourrait décoller dans les années à venir, car elle répond également à une problématique d’économie d’énergie. Même si le chauffage par le sol double le coût de la dalle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Thierry Poincloux sur le merlon en terre masquant son élevage. Sur cette parcelle idéalement placée, rien ne laissait présager une opposition malgré tout restée limitée.
« Ne jamais préjuger de la facilité à monter un projet de poulailler»
Tristan Poincloux a défendu bec et ongles son autorisation d’exploiter face à un adversaire déterminé. Il est aujourd’hui…
Le premier site a été installé avant l'été en Loire Atlantique sur un parcours de canards .
Un nouvel agrivoltaïsme sur les parcours de volailles
Associant agroforesterie et photovoltaïque, la jeune société NovaFrance Energy fait le pari de séduire les éleveurs de plein air…
Chaque circuit d'assiettes en boucle compte deux descentes d'aliment pour une meilleure régularité de la distribution.  © A. Puybasset
Une vaste poussinière de 3200 m2 pour futurs repros chair
À l’EARL Chevillard, le bâtiment neuf, dynamique et obscur, est équipé pour atteindre une parfaite maîtrise de l’homogénéité des…
Les appréhensions légitimes du voisinage peuvent être aplanies par de patients efforts de communication en amont du projet de création ou d'extension.
Communiquer sur son projet d’élevage
De nombreux projets de créations ou d’extensions d’élevages génèrent des inquiétudes dans leur voisinage, lesquelles peuvent…
Défense de l'élevage : l’Anvol appelle les Français à se mobiliser pour les volailles françaises
L’interprofession de la volaille française (Anvol) appelle tous les acteurs de la société française à soutenir le secteur…
Apprécier le niveau de souffrance et la capacité à recouvrer assez vite un état quasi normal.
Comment décider de la mise à mort des volailles
L’Itavi et le monde vétérinaire, représenté par la SNGTV, ont édité un arbre décisionnel, qui permet à l’éleveur confronté à un…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)