Aller au contenu principal

Le porte-outils « skid-steer » pour curer les poulaillers

Gilduin Lemarié, à la tête de GSA, une petite entreprise spécialisée dans le curage-balayage des poulaillers, a préféré un outil bien adapté à cette tâche, mais peu polyvalent.

Le porte-outils skid-steer peut être intéressant au vu de sa compacité, mais il est délicat à conduire et assez inconfortable, estime Gilduin Lemarié.
Le porte-outils skid-steer peut être intéressant au vu de sa compacité, mais il est délicat à conduire et assez inconfortable, estime Gilduin Lemarié.
© Agri 72

Depuis une vingtaine d’années, les télescopiques ont remplacé les tracteurs pour vider la litière des poulaillers, mais pas toujours. Des éleveurs ont opté pour des chargeuses compactes skid-steer, de l’anglais skid pour déraper et steer pour diriger. Il s’agit d’engins sans roues directrices tournant par dérapage. Dans le langage courant, on parle d’un bobcat du nom de la marque d’un constructeur historique.

C’est le cas de Gilduin Lemarié qui est installé en Sarthe comme entrepreneur de curage de bâtiments, à 95 % avicoles. « J’ai choisi un skid-steer Bobcat parce qu’il est très maniable et permet un débit de chantier important. Je vide un 400 m2 de poulet label en une heure et un 1 400 m2 en 3 h 15 après des dindes, balayage compris. » Le jeune entrepreneur a choisi le modèle S850 qualifié de « plus grand de la gamme des compacts » par le fabricant. Il pèse 4,6 tonnes avec un moteur de 68,7 kW (environ 90 ch).

 

 

 
L'entrepreneur fournit une prestation comprenant curage et balayage du poulailler.
L'entrepreneur fournit une prestation comprenant curage et balayage du poulailler. © Agri 72

« Grâce au godet relevable jusqu’à 4,20 mètres de haut, je remplis facilement les remorques de mes clients. Avec ses 2,10 mètres de hauteur, il est râblé et relativement étroit (godet de 2,10 m), mais il est assez spécialisé », reconnaît Gilduin, qui utilise une brosse axiale pour balayer, ainsi qu’un lamier et un broyeur à végétaux pour d’autres travaux. Des inconvénients sont à soulever : impossibilité de le conduire sur une route (pas d’homologation), confort spartiate – « C’est une boîte à savon », remarque Gilduin – et prise en main compliquée. « Il faut s’habituer au ripage et bien prendre en compte la distance vis-à-vis des obstacles lorsqu’on tourne. »

Coût de l’engin : 78 000 euros nu et 89 000 euros avec le godet et la balayeuse frontale.

 

Les plus lus

Passé du lait à la volaille, Emmanuel Rochelle n'envisageait pas de faire le saut vers une production de poulet conventionnel.
"Je suis passé du lait à la volaille, avec mon poulailler statique équipé d'un jardin d'hiver"

Après avoir hésité entre la pondeuse plein air et la volaille Label rouge, Emmanuel Rochelle a finalement choisi un poulailler…

Baptiste Combréas (Ets Braud) avec Yannick Lardeux (Gaec de l'Erdre) en Loire-Atlantique.
Volailles différenciées : Le jardin d’hiver prend racine dans le groupe Michel

Lancé voici cinq années par le groupe de nutrition animale Michel, le poulailler Terre-Neuve d’élevage de poulet et dinde avec…

Volailles label rouge : Comment mieux occuper les bâtiments

Lorsque l’offre de poulets label rouge ne peut être résorbée par un accroissement de la demande ou par un élargissement du…

Pascal Laurent accompagné de son technicien Guillaume Gannat (à gauche) : « Poser le diagnostic et trouver l’agent responsable a été un premier soulagement. Je ...
« Le virus variant Gumboro a été vraiment insidieux sur mes poulets lourds »

Chez Pascal Laurent, un virus réassortant de la maladie de Gumboro, responsable d’immunodépression sur ses poulets lourds…

Poulets label à cou nu élevés en liberté dans la forêt landaise.
Volailles label rouge : la filière sud-ouest traumatisée par l’influenza aviaire

Chamboulée par l’influenza aviaire depuis 2016, la filière Label rouge de Maïsadour reprend espoir, mais avec un éventail…

Yannick Lardeux est un adepte de la ventilation dynamique.
"Mon élevage s'est renforcé avec un poulailler dynamique à jardin d'hiver"

 

Aux Vallons-de-L’Erdre en Loire-Atlantique, le Gaec de l’Erdre compte trois associés, Yannick et Michel Lardeux,…

Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)