Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Journées de la recherche des palmipèdes à foie gras
Le maïs inerté convient bien au gavage

Le gavage de canards à partir de maïs inerté, c’est-à-dire non séché et conservé en l’absence d’oxygène, donne des performances similaires à celles obtenues classiquement avec du maïs sec.

Le maïs conservé par inertage utilisé pour le gavage des canards présente un double intérêt, économique et environnemental.
Le maïs conservé par inertage utilisé pour le gavage des canards présente un double intérêt, économique et environnemental.
© D.R.

Dans la continuité des essais menés dès 2004 par l’Adaeso, association pour le développement agro-environnemental du Sud-Ouest, le groupement d’intérêt scientifique Palmipôle a comparé les performances zootechniques obtenues lors d’un gavage au maïs humide inerté à celles obtenues lors d’un gavage réalisé à partir de maïs sec. « Le maïs inerté présente à la fois un intérêt nutritionnel (sa valeur alimentaire est similaire à celle du maïs grain sec) mais également économique », a souligné Céline Peillod de l’Itavi, lors des 8es Journées de la recherche des palmipèdes à foie gras à Arcachon, en Gironde. « Dans un contexte de prix élevé de l’énergie et du pétrole, l’inertage présente l’intérêt de s’affranchir du séchage du maïs et de son transport entre les lieux de récolte, de séchage, de stockage et d’utilisation mais aussi de valoriser directement le maïs produit sur l’exploitation. » Le maïs humide, provenant d’une parcelle irriguée et de bonne qualité sanitaire (risque limité de présence de mycotoxines), est stocké dans un silo souple étanche à l’air. Il est broyé avant chaque repas et distribué selon une courbe théorique de 25 repas comparable à celle du maïs sec, calculée en équivalent matière sèche.

RISQUE DE FERMENTATION

Les résultats obtenus avec le maïs inerté avec ajout d’un aliment minéral vitaminique (AMV) sont aussi bons qu’avec le maïs sec également mélangé à un AMV. Ni le poids des pièces commerciales, ni l’engraissement abdominal, ni le taux de mortalité ou le poids de foie ne sont affectés par ce mode d’alimentation (695 g pour le maïs sec et 712 g pour le maïs inerté). Par contre, les poids de foie obtenus avec le maïs inerté sans AMV sont plus petits et plus hétérogènes, ce qui confirme l’importance du complément minéral vitaminique. Cet essai réaffirme que le maïs humide conservé par inertage convient bien au gavage du canard. Cette technique comporte tout de même une limite. « Le maïs humide peut fermenter en cas de contact avec l’air. Les conditions de stockage doivent être bien maîtrisées », prévient Céline Peillod. Par ailleurs, les auteurs de l’étude recommandent de mesurer la température en début et en fin de gavage pour surveiller l’absence de fermentation. D’autres études vont suivre afin d’améliorer la maîtrise de cette technique (effet de la durée de conservation, de la granulométrie et du pH de la ration alimentaire).

En savoir plus 

INERTAGE DU MAÏS

Le maïs inerté est conservé en grain humide entier en anaérobiose dans un silo étanche à l’air. L’inertage est basé sur l’activité biologique des grains qui « consomment » l’oxygène interstitiel et « produisent » du gaz carbonique. En l’absence d’oxygène, le maïs se conserve durablement. Le maïs destiné à l’inertage a un taux d’humidité à la récolte compris entre 26 % et 38 %. Cette technique est très répandue en élevages porcins.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Le groupe volailler LDC candidat au rachat de Ronsard
Le groupe Eureden a entamé des négociations exclusives pour la vente de ses actifs industriels avicoles Ronsard au groupe LDC,…
Nouvelle éleveuse et ex-formatrice, Lucie Gantier fait profiter la filière œuf de sa maitrise de la communication positive sur les réseaux sociaux. © V. Bargain
« Le Covid-19 donne aux éleveurs une occasion de communication positive sur l’élevage avicole »
Pour Lucie Gantier, éleveuse de poules pondeuses plein air très engagée sur les réseaux sociaux, la crise sanitaire actuelle peut…
Poulette non épointée en volière : il est important que les poulettes puissent appréhender au mieux leur environnement dès le jeune âge. © P. Le Douarin
Les conseils de l’Itavi pour limiter les risques de picage entre poules pondeuses
Le projet de recherche appliquée Casdar Epointage a permis d’élaborer un guide technique qui propose des actions pour limiter l’…
Les poules colorées destinées aux petits producteurs sont élevées avec le même soin que celles destinées aux circuits longs. © Groupe Michel
Le groupe Michel cible les éleveurs de poules bio en vente directe
Avec LV’Direct, le groupe Michel lance une nouvelle offre de produits et de services spécifiquement destinée aux producteurs d’…
La voile repose sur un réseau de câbles tendus entre des poteaux latéraux à 4 mètres du sol © Deltex
Une volière pour protéger les canards mulards
Dans la Vienne, les frères Mitteault ont fait installer une volière pour leurs canards élevés en plein air, afin d’éviter de les…
Éleveur et visiteur doivent se laver les mains soigneusement avant de revêtir l'équipement (charlotte, cotte et bottes) pour entrer dans la zone de vie des volailles. © Claire Jacquinet et Amandine ...
Règles de biosécurité : comment visualiser l’efficacité du lavage des mains
Grâce à une méthode pédagogique visuelle et pragmatique, une vétérinaire et une technicienne donnent un coup de jeune aux…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)