Aller au contenu principal

Le couvoir Perrot va rejoindre LDC Amont

Après l’entrée dans la phase de négociation exclusive annoncée début avril, le rachat par LDC Amont de la totalité du capital de la société d’accouvage Perrot devrait être effectif d’ici fin juin. Âgé de 56 ans et sans succession familiale, Dominique Perrot souhaitait « anticiper pour transmettre l’entreprise dans les meilleures conditions possible. » Il restera à la direction générale de la société qui fonctionnera en autonomie, comme les autres filiales de LDC Amont. Déjà présent en accouvage de dinde avec Bétina, le groupe d’abattage a choisi d’investir dans le poussin, à un moment où l’accouvage européen est soumis à un processus de concentration qui s’accélère, soit par intégration par l’aval, soit par constitution de groupes d’accouvage. Basé à Pommerit-Jaudy, le couvoir costarmoricain a produit 89 millions de poussins en 2016 et réalisé un chiffre d’affaires de 32 millions d’euros. Un tiers de ses ventes se font à LDC Amont et 85 % de ses poussins (fermier, certifié et standard) terminent dans un abattoir LDC. Perrot représente environ le quart du nombre de poulets abattus par le groupe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Grippe aviaire : Où se trouvent les foyers ? (mise à jour du 01 décembre 2022)
La rédaction de Réussir Volailles vous propose de visualiser sur une carte interactive la localisation des foyers d’influenza…
Décrypter une facture d'électricité
Comment choisir son fournisseur d’électricité pour son exploitation agricole
Signer un nouveau contrat de fourniture d’énergie électrique ne s’improvise pas et ne se décide pas dans l’urgence. Le choix…
Grippe aviaire : opération de « dédensification » lancée dans l’Ouest [mise à jour du 7 décembre]
Pour contrer l’accélération de l’épizootie d’influenza aviaire dans une zone couvrant l’est de la Vendée et l’ouest des Deux…
L'équipement est aux normes d'élevage les plus récentes. Rien ne laisse penser que ce bâtiment a presque 40 ans.
Rénovation d'un poulailler de chair : Les frères Quilleré refont du neuf avec du vieux
Installés fin 2017 en Centre Bretagne, Nicolas et Frédéric Quilleré ont fait le choix de reprendre un site aussi âgé qu’eux pour…
Poule pondeuse : Les ambitions de croissance du couvoir Lanckriet
Basée dans la Somme, la société d’accouvage Lanckriet veut se développer sur l’ensemble du territoire.
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)