Aller au contenu principal
Font Size

La volaille plutôt épargnée par l’accord UE-Mexique

Les Mexicains sont de gros consommateurs de saucisses, fabriquées notamment avec de la VSM de volaille. © P. Le Douarin
Les Mexicains sont de gros consommateurs de saucisses, fabriquées notamment avec de la VSM de volaille.
© P. Le Douarin

La modernisation de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Mexique devrait être plutôt favorable aux intérêts des aviculteurs européens. Les pourparlers se sont achevés fin avril, à total contre-pied des interrogations sur l’alimentation des Européens (souveraineté alimentaire, sécurité sanitaire, autonomie et libre-échange…) pendant la crise du Sars-Cov-2. Ce qui a fait surréagir les opposants à ce type d’accord. Avec le protocole signé fin avril, plus de 85 % des lignes de tarifs douaniers qui n’étaient pas libéralisées le seront. Pour ce qui concerne le secteur avicole, les professionnels européens ont préservé l’essentiel, car ils avaient réussi à convaincre la Commission européenne de ne pas lâcher le filet de poulet. Presque tous les produits importés du Mexique seront donc progressivement libéralisés, à l’exception des filets (moyennant un droit d’accès préférentiel de 10 000 tonnes) et des ovoproduits (droit de 5 000 t d’équivalent-œufs pour les jaunes). L’accès au marché mexicain sera nettement amélioré pour la volaille européenne. La viande désossée mécaniquement (VSM) entrera sans droits et les cuisses de poulet en seront exemptes jusqu’à 20 000 tonnes. Il y aura plus d’opportunités à saisir sur la VSM que sur les cuisses, estime Paul Lopez, président de l’Association européenne des abatteurs de volailles (Avec). Le marché mexicain des cuisses est largement alimenté par les Américains qui exportent massivement ces morceaux. En revanche, les Mexicains consomment énormément de saucisses fabriquées à base de VSM, notamment de volailles. Pour être définitivement adopté, l’accord doit être ratifié par le Parlement et par le Conseil européens.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Pendant la période dérogatoire du nouveau règlement bio, le parcours pourra faire au minimum 1 mètre de large, à condition que le bâtiment ait été certifié bio avant le 31 décembre 2020 © P. Le Douarin
L’Inao adopte en urgence des règles transitoires pour les poulettes bio
Pour continuer à produire des poulettes bio et bénéficier d’une dérogation européenne, les éleveurs de poulettes devront être…
Les canards Grimaud Frères sexés dans l’œuf dès 2021
Le sélectionneur Grimaud Frères a mis au point un procédé pour déterminer au stade embryonnaire le sexe des canards barbarie et…
Sur le modèle utilisé fin 2018 par Seleggt, les œufs contenant des mâles sont retirés par un bras automatique, après avoir subi le test de détection du sulfate d'œstrogène. © Seleggt
L’Itavi fait un état d’avancement des recherches sur l’ovosexage des poussins
Plusieurs solutions techniques de sexage de l’embryon de poulet in ovo sont en cours de développement dans le Monde, avec des…
 © P. Le Douarin
« Orvia commercialisera des canetons mulards ovosexés en 2021 »
Avec la finalisation du prototype de sexage in ovo de ses canetons, le président du groupe Orvia, Benoît Gourmaud, annonce une…
En développant la volaille traditionnelle chez les petits fermiers africains, comme ici en Éthiopie, l'objectif est d'apporter aux populations rurales une source de protéines et de revenu à travers les œufs et la viande.  © Hendrix Genetics
Sasso contribue au développement du poulet villageois en Afrique
Le sélectionneur de souches colorées Sasso est impliqué dans deux projets de développement de l’aviculture rurale africaine,…
Bernard Guignard a commencé à planter massivement en même temps  qu'il a fait construire. © L. Vuillen
Des poulets sous les cerisiers et les abricotiers
Dans la Drôme près de Romans sur Isère, Bernard Guignard a associé l’élevage des poulets label rouge de l’Ardèche avec la…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)