Aller au contenu principal

La région Bretagne s’intéresse au désamiantage des bâtiments agricoles

Avec un « appel à manifestation d’intérêt » ouvert jusqu’au 23 mai, la région Bretagne veut acquérir des références sur le désamiantage chez huit agriculteurs qui construiront du neuf après avoir déconstruit un vieux bâtiment.

L'aide ciblée de la Région Bretagne vise à préparer un plan d'action collective de désamiantage
© P. Le Douarin

Vous êtes agriculteur en Bretagne, avez un vieux bâtiment amianté à démolir avec l’intention de construire un bâtiment d’élevage au même emplacement : alors vous serez intéressé par cette proposition lancée le 25 mars.

La Région Bretagne veut bâtir un référentiel des coûts de désamiantage à partir de huit projets qu’elle aura sélectionné. Elle a établi un PCAEA (411 B) spécifique permettant de majorer les aides. En contrepartie, l'exploitant bénéficiaire donnera accès à son chantier de démolition réalisé dans les règles de l’art et à toutes les données, de manière à en tirer des enseignements.

Si le taux d’aide reste inchangé à 25 %, plus les bonifications habituelles (1), en revanche le plafond des dépenses éligibles est augmenté à 400 000 € HT, au lieu de 120 000 €, hors Gaec (2).

L’aide potentielle passe donc de 30 000 à 100 000 € pour le bâtiment neuf, hors prise en compte des bonus. Cette somme supplémentaire doit permettre de prendre en charge le coût du désamiantage.

Les huit projets seront sélectionnés avant l’été de manière à réaliser un échantillon en fonction des techniques de construction (panneaux amiantés cloués, collés, lanterneau …), de l’état du bâtiment, des filières d’élevage, de la localisation géographique, du projet de reconstruction (production sous signe de qualité « appréciée »).

En volailles de chair, l’exploitation candidate ne dépasse pas 5000 m2 de poulaillers et le projet est d’au maximum 2000 m2 avec lumière naturelle.

Pour un site situé dans un bassin versant Algues vertes, l’agriculteur justifie la non-augmentation de la pression en azote organique.

Ce PCAEA spécifique sera lancé durant l’été 2022, avec un suivi probablement sur la période 2023-2025.

Avec la récolte de ces données sur le désamiantage -pour l’instant manquantes- la Région Bretagne anticipe la préparation d’un plan d’action collectif qu’il reste à construire, probablement d’ici 2030.

Pour ceux qui veulent plus de détails, contactez  le service de l’Agriculture et Agroalimentaire à la Direction du Développement Économique de la Région Bretagne.


(1) jusqu'à + 10 % pour les JA, 10 % pour les petites filières (lapin, apiculture), les filières à enjeu de pérennité (viande bovine, ovine, veau de boucherie), le porc Label rouge ou Bio et 5 % pour les adhérents d'un groupement d’intérêt écologique et environnemental et l'agriculture écologiquement performante.

(2) 170 000 € en Gaec à 2 associés et 200 000 € à 3 et plus

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Grippe aviaire : Les volailles libérées dans 77 départements
L’arrêté paru ce matin autorise à nouveau la sortie des volailles ayant habituellement accès à un parcours.
Grippe aviaire : Où se trouvent les foyers ?
Nous mettons régulièrement à jour une carte interactive pour aider les lecteurs de la Revue Réussir Volailles - abonnés et…
La région Bretagne s’intéresse au désamiantage des bâtiments agricoles
Avec un « appel à manifestation d’intérêt » ouvert jusqu’au 23 mai, la région Bretagne veut acquérir des références sur…
Grippe aviaire : quand les volailles vont-elles sortir dans les parcours ??
Le ministère de l’agriculture planche sur un abaissement du risque influenza, permettant la fin progressive territorialisée de la…
Grippe aviaire : L214 surfe sur la mort
Pour choquer l’opinion, l’association antispéciste L214 diffuse une vidéo aérienne d’un site de stockage temporaire de cadavres…
Grippe aviaire : l’âge de sortie des Gallinacés raccourci à huit semaines
Dans les zones indemnes de foyers d’influenza aviaire, l’âge d’accès au parcours peut être avancé de deux semaines selon l’…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)