Aller au contenu principal

Volailles : Actualité agricole et agroalimentaire des filières poulets, poules pondeuses, canards, dindes, œufs, foie gras dédié

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La maladie X de la pintade a enfin un nom

Le coronavirus ne touche que quelques lots de pintade chaque année.
Le coronavirus ne touche que quelques lots de pintade chaque année.
© P. Le Douarin

Récompensés par le prix de la WPSA, les travaux de recherche de l’Inra et de l’École
vétérinaire de Toulouse ont permis d’identifier le responsable de la maladie foudroyante de la pintade. En France, ce virus inconnu touche quelques lots chaque année et cause une très forte mortalité. Les recherches classiques menées depuis les années 1980 avaient conclu à la présence d’un agent viral, mais sans l’identifier. L’équipe de Jean-Luc Guérin a utilisé le « séquençage massif haut débit sans a priori », qui permet de rechercher le matériel génétique
des agents infectieux présents dans un prélèvement.
Les travaux ont été menés et racontés comme une enquête policière : après reproduction expérimentale de la maladie et « pêche » de tous les candidats virus, un coronavirus a pu être identifié. Il a fait l’objet d’un séquençage par PCR ciblé et a été confronté avec
les cas du terrain pour vérifier que « le suspect était bien coupable ». L’agent probable de la maladie foudroyante de la pintade est un coronavirus dénommé GF-CoV, apparenté aux coronavirus de la dinde.


Contact : Etienne Liais, Inra-ENVT de Toulouse

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Lancement de CalseaGrow Volailles au Space

CalseaGrow Volailles est un nouvel additif nutritionnel à base d’extraits de plantes et d’algues

Formuler l’aliment volaille selon son impact environnemental
L’outil de calcul et d’aide à la décision Matriciel, développé par Mixscience, permet au fabricant d’aliment de connaître et de…
Une réflexion sur les relations entre l’homme et les animaux dans la société actuelle
Portail réussir
Un préfet en visite dans un élevage, un débat à l’Assemblée nationale. Professionnels, politiques, médias et grand public s’…
Cyril et Maxime Dochier élèvent des lots de 44 000 poulets standard depuis février 2019. « Ce que nous recherchons, c’est la performance », résume l’aîné de la fratrie. © A. Priolet
Dans la Drôme, après leur père producteur en label rouge, deux frères s’installent en poulet standard.
Jeunes agriculteurs, Cyril et Maxime Dochier ont inauguré à Crépol, le 20 septembre dernier, leurs deux nouveaux bâtiments de 2 …
L'étiquetage Foie gras de France a été lancé le 15 octobre par l'interprofession pour les foies gras issus de palmipèdes nés, élevés, abattus et transformés en France.
L’étiquetage de l’origine des produits carnés en voie de généralisation
Les professionnels et les pouvoirs publics ont annoncé simultanément des initiatives en faveur de l’étiquetage de l’origine…
Fort de son expérience de sept ans en poules pondeuses bio, Vivien Rio s'installe avec un bâtiment neuf de 12 000 places.  © A. Puybasset
Un poulailler de poules pondeuses bio avec un plafond sombre
Vivien Rio a investi dans un bâtiment de 12 000 poules pondeuses avec deux jardins d’hiver et un isolant sombre, visant à…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)