Aller au contenu principal

Influenza aviaire : explosion du nombre de foyers dans les Landes

Le 3 janvier, la direction générale de l’alimentation (DGAL) annonçait 40 nouveaux foyers supplémentaires déclarés en deux jours dans les Landes et l’extension de la zone d’abattages préventifs.

les trois zones d'abattage préventif de l'influenza définies le 23 décembre (jaune), le 28 (gris) et le 31 (bleu)
© P. Le Douarin d'après Google maps

Selon les comptes du ministère de l’agriculture (DGAL), au 1er janvier la France comptait 61 foyers de contamination à l’influenza aviaire, dont 48 dans les Landes, soit 40 de plus entre le 29 décembre et le 1er janvier. Selon le journal Sud-ouest du 3 janvier, les services vétérinaires landais ne comptabilisaient pour leur part que 24 foyers au 2 janvier, mais 54 suspicions (sous-type H5 identifié par le laboratoire départemental) étaient également en attente de confirmation par le laboratoire national de référence de l’Anses-Ploufragan.

Extension du périmètre des abattages préventifs

Le ministère souligne par ailleurs que le périmètre dans lequel les préfets peuvent ordonner un abattage préventif autour des foyers confirmés vient d'être étendu, selon un arrêté publié le 3 janvier au Journal officiel. Il concerne désormais 129 communes des Landes et 15 communes des Pyrénées-Atlantiques.

Le ministère précise que « la stratégie de prévention de la maladie arrêtée reste à ce stade  inchangée », c’est-à-dire possibilité pour les préfets d’ordonner des abattages ciblés autour des foyers (1 km pour espèces sensibles et 3 km pour tous palmipèdes et volailles non confinées). En revanche, « elle pourra être revue à la lumière d'un nouvel avis de l’Anses (agence sanitaire) attendu cette semaine. »

Un stratégie contestée par deux syndicats agricoles

Les abattages préventifs d'animaux sains ont été dénoncés la semaine dernière par la Confédération paysanne et le Modef, qui les jugent «aussi inefficaces sanitairement qu'inacceptables moralement». Ils demandent :   

- Que les abattages concernent uniquement les élevages foyers confirmés ;

- Que les déplacements soient limités au maximum et autorisés après analyses négatives ;
-  Que l’élevage extensif soit favorisé au lieu de la claustration en haute densité ;
-   D'amener à terme tous les animaux sains et d’effectuer un vide sanitaire prolongé si besoin ;
-   De se concerter pour réduire la densité de palmipèdes sur la zone ;
-   De mettre en place des expérimentations pour mieux comprendre pourquoi certains animaux résistent mieux.

A l'inverse, l'interprofession du foie gras appelle à soutenir les services vétérinaires.

Carte interactive des cas d'influenza aviaire détectés en Europe depuis 2020

 

Les plus lus

Julien Courbet Capital M6 poulet brésilien
L’importation de poulet brésilien épinglée par Capital sur M6
Peut-on encore manger en toute confiance ? Dans une émission diffusée le 22 janvier Capital pointe la différence de qualité entre…
De gauche à droite, Jacques et Pierre Lagrève, producteurs d’œufs à Louvigné du Désert, et Olivier Dauloudet, technico-commercial Ouest pour Patura
Volailles plein air : Sécuriser les parcours contre les intrus avec des clôtures électrifiées
Pour protéger les parcours des intrusions humaines et animales, les clôtures électrifiées assurent une protection efficace et…
Un exercice négatif de 756 000 euros pour Volinéo : « pas de produit mais des charges en hausse », résume sans appel Guy Marie Brochard, son président (à l'extrême droite).
Cavac : Des activités volailles dans la tempête
Sur fond d’exercice satisfaisant pour le groupe coopératif vendéen Cavac, toutes les activités avicoles du groupement spécialisé…
Fils de producteur d’œufs, Raphael Collet n’a aucune inquiétude vis-à-vis de ses choix techniques et de la commercialisation de ses œufs.
Œufs de consommation : Première installation d’une volière pondeuse Combo Plus
Dans les Côtes d’Armor en Bretagne, Raphaël Collet a repris l’élevage de pondeuses de son père pour voler de ses propres ailes.…
La ventilation dynamique est le premier poste de charges dans un poulailler de chair avec des économies importantes possibles dans les débits intermédiaires.
Dépenses électriques : Comment économiser avec une ventilation dynamique
La ventilation dynamique étant le principal poste de consommation électrique des bâtiments avicoles qui en sont équipés, modifier…
Grippe aviaire en Côtes d’Armor : Un quatrième foyer à Saint Fiacre
  Dans les Côtes d’Armor, un foyer d’influenza aviaire est survenu dimanche 5 février sur la commune de Saint Fiacre. C’est le…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)