Aller au contenu principal

Grippe aviaire : Le virus H5N1 coupe la relance de Galliance, second volailler français

Installée en majorité dans la zone touchée par la grippe aviaire, la filiale volaille de chair du groupe coopératif Terrena est particulièrement impactée par l’épizootie d’influenza H5N1.

Le nouvel abattoir Galliance d'Ancenis sera opérationnel à l'automne, quoiqu'il arrive
© Terrena

« La grippe aviaire aura des conséquences financières pour Terrena, car la volaille est une activité majeure. Mais le groupe n’est pas endetté.» Lors de la présentation des résultats le 3 mai, Olivier Chaillou, président, et Alain Le Floch, directeur, ont évoqué les lourdes conséquences de la grippe aviaire.

Sur 5 milliards €d’euros (Md €) de chiffre d’affaires en 2021, 1 Md € est lié à Galliance, pôle volaille de Terrena, auquel s’ajoute la nutrition animale. « 880 éleveurs sont touchés, 8000 bâtiments sont à l’arrêt. Nos 5 abattoirs de Loire-Atlantique, Vendée et Deux-Sèvres fonctionnent à 30-40 % et vont descendre à 20-30% ces prochains jours. L’activité de découpe est fortement ralentie. »

Mille six cents salariés sont au chômage partiel et Terrena leur a proposé 200 postes dans d’autres branches. Pour les éleveurs, la coopérative a mobilisé 15 M€ sous forme de report d’échéances des factures d’aliment et d’un soutien au revenu.

Retour en activité normale fin 2022

Dans un contexte marqué aussi par la forte hausse des coûts de production, le groupe n’envisage pas de retour à la normale avant fin 2022. « A partir du mois de juin, nous allons recommencer les mises en place par les poulets, puis les dindes, les canards, prévoit Olivier Chaillou. Il manquera des volailles festives en fin d’année. Tout dépendra aussi des disponibilités en animaux d'un jour, du rythme de désinfection des bâtiments et de l’évolution de la pandémie. » 

« Une autre difficulté sera de retrouver nos places dans les linéaires des magasins et d’augmenter les tarifs, ajoute Alain Le Floch. Nous sommes très loin de ce qui serait nécessaire. »

Le groupe s’interroge aussi sur les leçons à tirer. « Grouper les structures de production près des abattoirs semblait logique au plan économique, analyse Olivier Chaillou. Mais nous devons réfléchir à la densité des élevages, à la localisation des reproducteurs, au croisement des flux des espèces, au vaccin… »

Malgré tout, le groupe garde sa trajectoire. Le nouvel abattoir d’Ancenis (44 M€ d’investissement) devrait être mis en service à l’automne.

 

Bonne performance de Galliance en 2021

En 2021, le Groupe Terrena a vu ses résultats progresser, avec 5 Mds€ de chiffre d’affaires (+242 M€), 137 M€ d’Ebidta (+ 24 M€) et un résultat net de 12,5 M€ (+10.4 M€).

La progression est liée notamment à la croissance de Galliance, dont l’Ebitda progresse de 127% grâce à la maîtrise industrielle et la bonne performance du bio et des produits élaborés.

169 200 tonnes de volailles vivantes ont été commercialisées. Quatre produits de canard « La Nouvelle Agriculture » ont été lancés.

Outre la construction de l’abattoir d’Ancenis, Galliance a investi dans la modernisation des installations de découpe et conditionnement du site de Nueil-les-Aubiers (79) et sur une nouvelle ligne de production de produits élaborés au Bignon (44).

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Grippe aviaire : Les volailles libérées dans 77 départements
L’arrêté paru ce matin autorise à nouveau la sortie des volailles ayant habituellement accès à un parcours.
Grippe aviaire : Où se trouvent les foyers ?
Nous mettons régulièrement à jour une carte interactive pour aider les lecteurs de la Revue Réussir Volailles - abonnés et…
Grippe aviaire : quand les volailles vont-elles sortir dans les parcours ??
Le ministère de l’agriculture planche sur un abaissement du risque influenza, permettant la fin progressive territorialisée de la…
Grippe aviaire : l’âge de sortie des Gallinacés raccourci à huit semaines
Dans les zones indemnes de foyers d’influenza aviaire, l’âge d’accès au parcours peut être avancé de deux semaines selon l’…
Grippe aviaire : Les palmipèdes autorisés à sortir à leur tour
Après les volailles la semaine dernière, les palmipèdes ont à nouveau partiellement accès au plein air.
Le rat brun est l'espèce la plus impactante
Comment réguler efficacement les rongeurs en élevage
Contrôler les populations de rongeurs indésirables en élevage ne s’improvise pas comme en témoigne Philippe Le Tirant, technicien…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)