Aller au contenu principal

Grippe aviaire : Le coût de la vaccination IA à la hausse

Le coût de la campagne de vaccination des canards contre l’influenza a été réévalué à un peu plus de 96 millions d’euros, dont 14 millions d’euros (15 %) à financer par les deux filières canards.

La première injection des canetons est financée par les pouvoirs publics
© P. Le Douarin

Pour 60 à 62 millions de têtes à vacciner, la facture de la campagne de vaccination influenza est chiffrée à un peu moins de 100 millions d’euros (M€), soit 1,55 à 1,60 euro par tête. Les deux filières canards paieront les analyses hebdomadaires de la surveillance passive (3,4 M€) et une partie des 19,2 M€ de frais d’intervention des équipes réalisant les deux injections (respectivement 0,13 euro et 0,17 euro estimés par canard).

La première intervention sera payée par l’État au vétérinaire sanitaire qui aura reçu la facture de l’équipe.

La seconde sera à la charge de la filière. Les éleveurs participant à la campagne ne seront pas rémunérés spécifiquement.

L’interprofession du foie gras indique qu’elle a constitué un observatoire des coûts pour intégrer toutes les dépenses de vaccination et comptabilisé l’implication des éleveurs et organisations de production.

L’interprofession du canard de chair a chiffré l’impact des 15 % de sa participation à 60 euros par tonne de vif de canard de Barbarie élevé en sexes mélangés (30 % de femelles) qu’il faudra répercuter à l’aval.

Avec 100 % de prise en charge envisagée pour la campagne 2024-2025, le surcoût serait de 400 euros la tonne de vif, à moins de le mutualiser à l’ensemble des filières avicoles (œuf, chair, foie gras).

Les plus lus

David Labbé en action fin janvier sur un barrage filtrant de la RN 12 dans les Côtes d'Armor
Contestations agricoles : « Nous sommes prêts à repartir au combat » explique cet éleveur de volailles

Producteur de poulets lourds en Côtes-d’Armor, David Labbé a largement participé aux mouvements agricoles. L’éleveur syndiqué…

Avec le poulet Label rouge, Corentin Chateignier, ici avec son père Alain, renforce le positionnement qualitatif et original de sa production (asperges, lavandin, truffe, ...
Installation en Beauce : « Je me suis diversifié dans le poulet Label rouge »
D’abord installé grâce à deux poulaillers Label rouge, Corentin Chateignier a récidivé pour conforter la diversification de l’…
Bien-être animal : L’association antispéciste L214 doit cesser de dénigrer la marque Le Gaulois

Assignée en référé par le groupe LDC, l’association antispéciste L214 a été condamnée le 22 février à faire cesser…

Grippe aviaire : quels sont les départements qui vaccinent le plus de canards ?

Le dernier bilan de la campagne de vaccination contre l’influenza aviaire (IA) détaille la répartition géographique de l’…

À Saint-Fulgent, le siège social du groupe Routhiau se trouve à moins de 500 m de l'usine Maitre Coq du groupe LDC.
Industrie de la volaille : L’expansion de LDC se poursuit avec le rachat du groupe Routhiau

Le leader français de la volaille est en négociations exclusives pour la reprise du groupe vendéen Routhiau, spécialisé dans…

Sébastien Mahé, éleveur de poules pondeuses plein air : « Les arbres sur les parcours contribuent à diminuer le stress des animaux, et donc indirectement celui de ...
« Je plante des arbres pour inciter mes poules à explorer le parcours »

Éleveur de poules pondeuses plein air, Sébastien Mahé a démarré un programme de plantation du parcours de 8,5 hectares en…

Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)