Aller au contenu principal

Grimaud Frères : L’ovosexage des canards opérationnel début 2023

« À partir de janvier 2023, cent pour cent de nos canetons mulard commercialisés seront ovosexés » a annoncé le sélectionneur de canards Grimaud Frères au cours d’une présentation sur You Tube.

Le sélectionneur Grimaud Frères promet l'ovosexage des canards Barbarie et mulards dès 2023
Le sélectionneur Grimaud Frères promet l'ovosexage des canards Barbarie et mulards dès 2023
© Grimaud

La technologie Lunix de Grimaud Frères, basée sur le repérage de la différence de couleur des yeux entre les mâles (foncés) et les femelles (clairs), par des caméras et l’aide de l’intelligence artificielle, est en phase d’industrialisation.

L’année 2021 a été consacrée à la finalisation de la R & D et du cahier des charges de la machine qui devra fonctionner à forte cadence. Les travaux d’adaptation des équipements du couvoir ont aussi été lancés. L’installation sera achevée durant l’été 2022.

Elle sera rodée quelques mois avec l’objectif de sexer 50 % des œufs incubés en septembre et monter en puissance. Les œufs de Barbarie commenceront à être sexés courant 2023 a précisé Grimaud Frères.

« Le prix du sexage reste encore à affiner », a indiqué Yann Le Pottier, directeur général de l’entreprise, en précisant qu’il serait situé entre 1 et 3 euros par canard mâle, du même ordre qu’en filière pondeuse.

P. Le Douarin

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Jean-Baptiste Michelet termine de racler les restes de fientes après le départ des poules. La compacité et la maniabilité sont aussi appréciées par son épouse Véronique.
Manutention : un mini-tracteur bien utile pour travailler dans une volière
Véronique Michelet a investi dans un mini-tracteur pour décaper le sol avant l’enlèvement de sa bande de poules logées en volière.
Connaitre l'excrétion et les pertes des élevages est un passage obligé pour dimensionner correctement les plans d'épandage
Environnement : vers une baisse des valeurs d’excrétion des volailles
La mise à jour des valeurs d’excrétion azotée et phosphorée des volailles réalisée dans le cadre du 7e plan action…
Grippe aviaire : toute la Bretagne est placée en zone réglementée
  La circulation active de virus influenza aviaire au sein de l’ensemble de l’avifaune sauvage résidant en Bretagne a conduit les…
L'équarrissage est-il en surchauffe?
Le service de collecte et de traitements des animaux morts en élevage est-il sous dimensionné et/ou inadapté ? C’est ce que…
Philipp Beckhove dans son poulailler, "ITW a été bénéfique pour l'élevage allemand dans son ensemble".
« Nos poulets sont moins substituables, et c’est tant mieux ! »
En devenant éleveur labelisé Initiative Tierwohl (ITW), Philipp Beckhove éleveur en Rhénanie du nord Westphalie n’a pas accru son…
Grippe aviaire : deuxième vague d’acomptes pour les éleveurs des communes réglementées
Le guichet FranceAgriMer des demandes d’acomptes de compensation des pertes économiques de la deuxième vague de l’épizootie est…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)