Aller au contenu principal

Goasduff racheté par des confrères danois et belge

De g à d : François-Marie, François, Jean-Yves et Pierre .La famille Goasduff vend à deux accouveurs internationalisés.
© P. Le Douarin

Le couvoir breton Goasduff tombe dans l’escarcelle de deux poids lourds nord européens de l’accouvage, le danois DanHatch et le belge Belgabroed (ou BHV). La famille Goasduff cède une affaire familiale créée il y a soixante ans à Plabennec (29), « pas par nécessité économique, assure Jean-Yves Goasduff, en charge des activités commerciales et financières, mais pour pérenniser une activité familiale indépendante. Nous avons préféré nous adosser à un groupe d’accouvage indépendant de l’amont et de l’aval. »

DanHatch et Belgabroed formeront une holding basée à Rennes. La famille Goasduff conservera une part minoritaire. Ses trois dirigeants (François, Jean-Yves et Pierre) assureront la gestion au quotidien encore au moins deux ans.

Le couvoir Goasduff vend en moyenne 300 000 œufs à couver et 1,2 million de poussins de chair par semaine dans l’Ouest de la France, qui sont destinés à quatre principaux clients : Savel, LDC, Sanders, Doux. Le danois DanHatch produit 7 millions d’OAC par semaine avec 6 couvoirs (3 au Danemark dont un en volailles alternatives, 2 en Finlande, 1 en Pologne). Le belge BHV produit 165 millions de poussins et exporte 150 millions d’OAC par an. Il résulte de l’association de cinq accouveurs détenant deux couvoirs de poussins en Belgique (Belgabroed d’1,4 million par semaine et Vervaeke-Belavi de 700 000 poussins) et un aux Pays-Bas (Kuikenbroederij van Hulst d’un million poussins/sem.). S’ajoute une activité d’accouvage au Vietnam et en Birmanie. BHV détient également Incubel, une entreprise de négoce et exportation d’œufs à couver.

Pour en savoir plus, voir l’interview de Steven Vervaeke, coactionnaire de Belgabroed
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

En oeuf Bio, la Bretagne,et particulièrement les Côtes d'Armor, a pris une position de leader difficilement détrônable © Réussir
Où sont produits les œufs et volailles bio en France ?
Les statistiques départementales des cheptels bio mises en ligne par l’Agence Bio permettent de suivre les dynamiques de…
Ce portique de lavage de seaux est en fait un ancien porte-seau pour cornadis à veaux, fixé sur des poteaux. Julien Brignou a ajouté un pallier de roulement pour le basculer à 45°. Les seaux sont maintenus par des tendeurs. © Chambres d'agriculture de ...
Des astuces d'éleveurs de volailles pour faciliter le lavage
Les éleveurs utilisent des équipements astucieux pour réduire la pénibilité du travail tout en maintenant un lavage efficace.
La rampe de lavage apporte un gain de temps et du confort de travail © P. Le Douarin
Une rampe de lavage de lignes "faite maison"
Plutôt que de passer du temps à laver ses mangeoires une par une, Jocelyn Coraboeuf a fabriqué une rampe en U équipée de…
Photovoltaïque sur les parcours : Le Synalaf donne ses préconisations
Le syndicat national des labels avicoles (Synalaf) a fait part le 12 octobre de sa position sur l’installation de panneaux…
« Dans ce métier, il faut avoir le souci du détail » © P. Le Douarin
« Du matériel adapté et de la méthode pour laver les poulaillers»

« Basé dans les Deux Sèvres, je travaille seul, mais j’ai plusieurs nettoyeurs à disposition selon le…

LDC limite les impacts de la Covid-19
Au vu des volumes et des ventes en légère progression globale de mars à fin août, le groupe LDC démontre qu’il est arrivé à…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)