Aller au contenu principal

Volailles : Actualité agricole et agroalimentaire des filières poulets, poules pondeuses, canards, dindes, œufs, foie gras dédié

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des virus variants de Gumboro toujours présents

Les virus variants de la maladie de Gumboro continuent de circuler en France. C’est ce que montre une récente enquête réalisée par le laboratoire Zoetis dans des élevages de poulets de chair français.

Identifié pour la première fois en France en 2006 (étude de Jackwood réalisée en Europe), le virus baptisé « variant français » diffère des virus classiques et hypervirulents de Gumboro par son expression clinique. « Les souches variantes ont surtout un effet immunodépresseur entraînant un retard de croissance et une hétérogénéité », a expliqué Nathalie Galliard, vétérinaire de Zoetis lors de la journée technique organisée par l'Association des techniciens avicoles de Ploufragan. De ce fait, ils peuvent parfois passer inaperçus. Jusqu’à présent, ces variants étaient peu surveillés car les méthodes d’analyses étaient coûteuses et longues. C’est pourquoi le laboratoire Zoetis situé à Torcé (35) a développé en 2016 une technique d’analyse PCR spécifique. L’enquête, réalisée entre juillet et décembre 2018, a ciblé des élevages de poulets, vaccinés ou non, présentant des signes de « décrochage » (baisse de croissance), des boiteries mais pas de symptômes classiques de Gumboro. « Sur les 206 bâtiments prélevés, nous avons retrouvé 8 souches hypervirulentes, soit un niveau constant par rapport à la précédente enquête de 2017." Par contre, neuf souches de virus variants ont également été détectées, essentiellement en Bretagne et en Pays de la Loire. « Cela laisse supposer que les souches variantes sont sous diagnostiquées et qu’il serait nécessaire de mieux les surveiller, en particulier dans les élevages montrant une baisse de performance inexpliquée. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Vignette
La coopérative des volailles de Loué réagit à la baisse des ventes de poulet entier label rouge
Surpris par le recul du poulet entier et la stagnation de l’œuf sous labels rouges, le leader national prépare une nouvelle…
Vignette
La course au sexage des embryons de poule
Parmi les nombreuses start-up qui travaillent sur l’ovosexage, la société allemande Seleggt semble avoir pris un temps d’avance,…
Vignette
La volaille est le dindon de la farce de l’accord entre l’Union européenne et le Mercosur
Signé le 28 juin, l’accord commercial bilatéral entre l’Union européenne et le Mercosur pénalise fortement le secteur agricole…
Vignette
Le groupe coopératif Terrena investit dans ses filières de volailles différenciées et les PAI
La page Doux est tournée chez Terrena. Le groupe investit désormais dans les filières différenciées, notamment avec un nouvel…
Vignette
LDC en pole position européenne
Avec ses acquisitions, le groupe LDC accroît ses performances et se positionne en leader européen, mais il stagne dans les GMS en…
Vignette
Nombreux cas d’influenza H3N1 en Belgique
Depuis fin avril, plusieurs dizaines d’élevages des Flandres belges ont été atteints par un virus influenza en principe…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)