Aller au contenu principal

Des furets détecteurs de virus influenza aviaire

Des chercheurs américains de l’Université d’État du Colorado montrent que des furets sont capables de détecter des émissions de molécules organiques émises par des canards porteurs de virus influenza aviaire.

Entrainés, des furets sont capables de différencier des fientes de canards Colvert infectés par un virus H5N2 faiblement pathogène
© Université d'Etat du Colorado

L’article est paru le 26 mai dernier dans la revue Plos One. Après avoir démontré dans une précédente étude que des souris étaient capables de différencier des échantillons de fientes de canards Colvert porteurs de virus influenza aviaire, l’équipe de Glen J Golden (Université du Colorado) a renouvelé l’expérience sur des furets, avec lequel il est plus facile d’interagir.

Lire aussi : [Carte interactive de l'influenza aviaire] L'épizootie saisonnière est en voie d'extinction

Les furets sont capables d’exprimer des comportements différents selon les biomarqueurs sentis. Ces chercheurs avaient déjà démontré que les canards infectés par un virus influenza émettaient des composés organiques volatils particuliers (l’acétoïne et l’octanol ou alcool de champignon).

Des furets domestiques castrés (Mustela putorius furo) ont d’abord été entraînés à afficher un comportement spécifique de grattage quand ils reconnaissaient des fientes de canards colverts infectés par une souche de virus IA H5N2 faiblement pathogène. Bien entrainés, ils y parvenaient dans plus de 90% des cas.

Afin d'établir que les furets identifiaient bien les échantillons en fonction des odeurs associées à l'infection, les chercheurs ont les effets d’autres facteurs  (effet canard, effet logement, effet alimentation, effet concentration de l'échantillon inoculé, effet jour du prélèvement post-infection).

Une dernière expérience a montré que des furets entraînés pouvaient déterminer la positivité vis-à-vis de H5N2 en présence d'échantillons de canards colverts inoculés avec le virus de la maladie de Newcastle ou de la laryngotrachéïte infectieuse.

En conclusion, ils estiment que l’utilisation de mammifères détecteurs de biomarqueurs qualifiés peut être un outil efficace pour détecter précocement des canards infectés et pour éviter sa propagation.

En revanche, si le furet est un meilleur modèle expérimental que la souris, ils pensent que le chien serait le plus approprié pour un usage sur le terrain. D’ailleurs, les facultés olfactives du meilleur ami de l’homme sont déjà largement utilisées pour détecter des maladies humaines (cancers, malaria, Covid-19…).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Grippe aviaire : Où se trouvent les foyers ? (mise à jour du 01 décembre 2022)
La rédaction de Réussir Volailles vous propose de visualiser sur une carte interactive la localisation des foyers d’influenza…
Décrypter une facture d'électricité
Comment choisir son fournisseur d’électricité pour son exploitation agricole
Signer un nouveau contrat de fourniture d’énergie électrique ne s’improvise pas et ne se décide pas dans l’urgence. Le choix…
Grippe aviaire : opération de « dédensification » lancée dans l’Ouest
Pour contrer l’accélération de l’épizootie d’influenza aviaire dans une zone couvrant l’est de la Vendée et l’ouest des Deux…
L'équipement est aux normes d'élevage les plus récentes. Rien ne laisse penser que ce bâtiment a presque 40 ans.
Rénovation d'un poulailler de chair : Les frères Quilleré refont du neuf avec du vieux
Installés fin 2017 en Centre Bretagne, Nicolas et Frédéric Quilleré ont fait le choix de reprendre un site aussi âgé qu’eux pour…
Poule pondeuse : Les ambitions de croissance du couvoir Lanckriet
Basée dans la Somme, la société d’accouvage Lanckriet veut se développer sur l’ensemble du territoire.
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)