Aller au contenu principal

Découvrir l’aviculture sur internet avec un Mooc

Lancé voici un an, le Mooc aviculture est à nouveau activé pour les internautes qui souhaitent mieux connaître les différentes facettes de la production avicole et de ses filières.

Une fois inscrit (avant le 6 décembre), l’internaute visionne chaque module à sa guise et peut y revenir quand bon lui semble. © Agrocampus Ouest
Une fois inscrit (avant le 6 décembre), l’internaute visionne chaque module à sa guise et peut y revenir quand bon lui semble.
© Agrocampus Ouest

Le Mooc aviculture est un cours dispensé via internet, gratuit et ouvert à tous. Mais attention, pour y avoir accès il faut s’inscrire impérativement avant le 6 décembre. Les multiples dimensions de l’aviculture sont abordées : organisation des filières, physiologie de l’animal, modes d’élevage, transformation des produits, ainsi que les enjeux techniques, sanitaires et sociétaux. La première diffusion a rassemblé 2 864 inscrits. Quatre cent cinquante ont suivi l’ensemble des cours et ont en majorité obtenu leur certificat de « suivi avec succès ». Les apprenants étaient d’origine variée, avec 50 % salariés, 20 % étudiants, 15 % en recherche d’emploi. Leur principale motivation était d’apprendre sur le sujet, avec 51 % ayant un niveau débutant et 35 % un niveau intermédiaire. Quarante pour cent des apprenants sont en Afrique, confirmant l’intérêt avicole du public de cette partie du globe.

« Une mine d’informations à piocher »

Paul Alexandre Guévellou a suivi la première diffusion alors qu’il était encore étudiant en fin d’études à Agrocampus Ouest. « Je le recommande à tous, étudiants mais aussi techniciens, éleveurs et autres. Il y a une mine d’informations à piocher. Comme j’y ai toujours accès, j’y reviens régulièrement. » Aujourd’hui, Paul Alexandre vient d’être recruté dans une firme services après son stage de fin d’études. « À l’école d’ingénieur agronome, l’enseignement avicole est succinct. On apprend vraiment à l’épreuve du terrain. Le Mooc m’a permis de bien préparer mon stage, en comprenant la filière et ses fonctionnements. » Le jeune ingénieur le recommande aux acteurs en place, même si un éleveur débutant y trouvera évidemment plus d’intérêt. « Pour compléter ma formation, je suis certains modules du certificat de spécialisation avicole au centre Avipole Formation de Ploufragan. Et je me suis rendu compte que le Mooc est un très bon résumé, par exemple sur la physiologie. Si vous n’êtes pas convaincus, inscrivez-vous et allez voir, ne serait-ce que par curiosité ! »

En pratique, le Mooc aviculture se déroule en six modules de quatre leçons de huit minutes accompagnés d’une autoévaluation, à raison d’une mise en ligne par semaine (du 14 octobre au 16 décembre). L’inscription obligatoire s’achève le 6 décembre (www.fun-mooc.fr). Une présentation du Mooc est consultable : https://www.fun-mooc.fr/universities/agrocampusouest/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

De nouvelles règles de production pour les œufs label rouge
En discussion depuis 2018, les nouvelles conditions de productions communes de la production d’œufs de poules label rouge sont…
Nathalie Mordelet avec ses poulettes pendant leur enlèvement : « Il faut être ferme avec les poules, sinon elles ont vite fait de gagner la partie à nos dépens. » © P. Le Douarin
Poules pondeuses : les six premières semaines sont cruciales
En production d’œufs sous modes alternatifs, les deux premiers mois de la mise en route des poules conditionnent énormément le…
« Sur les quatre lots en volière, pas un n’a eu les mêmes comportements. C’est à moi de réagir et de m’adapter aux poules comme elles s’adaptent aussi à leur nouvel environnement. » © P. Le Douarin
Pondeuses en volière : Patrick Le Corre est exigeant sur ses poulettes
Éleveur finistérien méticuleux, Patrick Le Corre est très vigilant sur la manière dont sont élevées ses poules, afin de les…
Les ressorts haute résistance en rotation de l'aérateur Aélavia cassent la croute de litière. © Pubert
Un aérateur pour tout type de litières

Fabriqué par l’entreprise française Pubert et distribué par Boissinot Élevage, Aélavia est un aérateur…

Adrien Hervault : « La première semaine, je déclenche manuellement la distribution de l’aliment pour bien caler les quantités et veiller à ce que les poules ne fassent pas de tri. » © A. Puybasset
« Je ne compte pas mes heures au démarrage de mes poules en volière »
Adrien Hervault et son père Patrick passent beaucoup de temps dans leurs volières durant les premières semaines, très attentifs à…
Le test de modulation de la croissance a été mené dans la ferme de recherche de la firme services MG2Mix © Orvia-MG2Mix
Produire un canard de Barbarie plus petit et mieux viandé
Le sélectionneur Orvia propose aux producteurs de nouvelles pistes techniques afin de fournir aux abattoirs un canard mâle…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)