Aller au contenu principal

Volailles : Actualité agricole et agroalimentaire des filières poulets, poules pondeuses, canards, dindes, œufs, foie gras dédié

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Décès de Charles Doux, un patron de la volaille

Charles Doux est décédé le 12 février dans sa 77ème année, affaibli après une attaque cérébrale survenue fin 2013.

Charles Doux s'est éteint d'un arrêt cardiaque dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 février
Charles Doux s'est éteint d'un arrêt cardiaque dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 février
© DDR

Depuis les années 70, l’homme avait profondément marqué de son empreinte le paysage de l’aviculture bretonne et française.


En 1975, il avait succédé à son père Pierre, négociant de volailles vendéen implanté à Chateaulin (29) en 1955. La décennie précédente, son père avait lancé l’industrialisation de l’abattage et le commerce du poulet congelé.


Charles Doux a développé l'industrialisation à toute la chaine de production du poulet et internationalisé le groupe, d’abord avec le poulet congelé « export » produit spécialement pour le Moyen-Orient. Doux s’était aussi implanté en Espagne, en Allemagne et finalement au Brésil en 1998, en réaction aux accords du Gatt de 1994-1996.


Dans les années 90, Charles Doux s’était aussi intéressé au marché français du frais avec le rachat de plusieurs entreprises (Guyomarc’h Père Dodu, Picor, Codivol, Soprat…). Le groupe Doux était alors le numéro un français.


Les années 2000 ont été marquées par la montée des difficultés financières et les fermetures régulières d’outils industriels.


Après le dépôt de bilan de 2012, Charles Doux s’était retiré de la direction du groupe au profit de son fils Jean-Charles, nommé directeur général délégué en mai 2012 puis PDG d’avril 2013.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Vignette
Le lobby de la viande cellulaire en embuscade
Pendant que les animalistes préparent l’opinion à ne plus manger de viande, des financiers investissent dans des produits de…
Les poulaillers ne brûlent plus mais l'incendie a du mal à s'éteindre dans la tête des éleveurs
Portail réussir
Emmanuel Prévost, éleveur à Normandel dans l’Orne, a été victime cette semaine d’un incendie criminel qui a ravagé ses…
Vignette
Un nouveau bâtiment de ponte pour le couvoir d’Avril
La famille Thomasset agrandit son élevage de Muel pour produire des œufs à couver de poulets de chair destinés à alimenter le…
Le numéro vert d'#iciLaTerre est opérationnel
Portail réussir
0805 382 382. Au bout du fil, il y a Adrien et les autres, tous agriculteurs, tous prêts à parler de leur métier d'agriculteur de…
Vignette
Au couvoir, les conditions d’attente du poussin impactent sa qualité

Une étude réalisée par l’antenne ouest de l’Itavi et l’Anses Ploufragan sur l’attente des poussins au…

Vignette
Une convention contre les malveillances dans les exploitations signée dans la Drôme
Le 2 octobre dernier, la chambre d’agriculture de la Drôme a signé, avec la gendarmerie, la police nationale et les instances…
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Aviculture
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Aviculture
Newsletter COT'Hedbo Aviculture (tendances et cotations de la semaine)