Aller au contenu principal

Comment brûle un poulailler

Les incendies de poulailler sont particuliers, en raison de la présence de combustibles abondants et de la bonne étanchéité des structures.

Le capitaine Gauthier Col, chef des opérations du Sdis29 (1) souligne que la forte isolation et la bonne étanchéité des poulaillers à ventilation dynamique sont à l’origine de feux particuliers, de type « couvant ».

Le scénario du feu avicole est souvent le même. La défaillance électrique ou l’accident de chauffage embrase un combustible abondant (paille, isolant), qui dégage de grands volumes de fumées toxiques (notamment par pyrolyse de l’isolant) ne pouvant s’échapper suffisamment vite à l’extérieur. La température intérieure augmente fortement.

L’étanchéité du bâtiment peut momentanément contribuer à « calmer » le feu par manque d’oxygène, lequel donne peu de signes visibles à l’extérieur. Sans apport d’air (par effondrement de la toiture), il peut éventuellement s’éteindre de lui-même.

 

 
Ce répit ne se produit pas avec une ventilation statique, car l’air extérieur alimente le feu en permanence. « Un feu de bâtiment statique ressemble à celui d’un bâtiment agricole classique, précise le capitaine Col. Son développement occasionne le percement ou l’effondrement. »

 

Un mélange explosif à l’intérieur

Lorsque les pompiers arrivent, si le sinistre est peu visible et masqué, ils peuvent être tentés de s’engager à l’intérieur. S’ils le font, ils apportent massivement de l’air dans le bâtiment et le plafond des fumées très vite descend au sol.

Toutes les conditions d’un cocktail détonant ont été réunies : forte énergie d’activation, fumées inflammables, apport oxygène. En quelques secondes, tout l’intérieur s’embrase.

Les sapeurs finistériens ou les éleveurs qui en ont été témoins décrivent une « boule de feu » qu’ils voient avancer et ravager le bâtiment. « Malgré leur position allongée de sécurité, nos deux collègues coincés à l’intérieur du poulailler de Plouyé en 2018 ont dû se déplacer pour échapper à une ambiance thermique qui devenait insoutenable », décrit le capitaine Col.

(1) Service départemental d’incendie et de secours du Finistère.
 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Violaine Quéré, productrices d'œufs bio : « Le principal objectif de l’agroforesterie est d’inciter les poules à sortir davantage et à aller jusqu’au bout du parcours enherbé. »
Un parcours arboré et source de protéines pour les poules pondeuses
Pour inciter ses poules pondeuses bio à occuper les parcours, Violaine Quéré a planté des haies et des arbres de bois-d’œuvre et…
Le ballot de paille est un enrichissement particulièrement apprécié par les poulets car il leur permet de se percher, d’explorer grâce aux brins de paille qui dépassent, mais aussi de se reposer en s’adossant contre les bords.
Bien être animal : choisir les enrichissements de ses poulets
Des enquêtes approfondies en élevage réalisées par l'Itavi ont permis d’évaluer l’impact de différents enrichissements favorisant…
Génétique poule : Le groupe allemand EW acquiert Novogen et Verbeek
Le Groupe Grimaud a décidé, « suite à une réorientation stratégique », de céder sa division de sélection et accouvage de…
Situées entre les alignements d'arbres, les deux bandes seront accessibles aux poules par alternance, pour favoriser la repousse.
Le pâturage testé sur les parcours de poules pondeuses
L’élevage de poules pondeuses de Violaine Quéré fait partie des cinq fermes pilote à tester un aménagement de…
Grippe aviaire : Le Cifog interpelle l’Etat sur la vaccination
En réaction à la multiplication des foyers d’influenza H5N1dans le Sud-Ouest, l’interprofession du foie gras (Cifog) remet sur la…
Grippe aviaire au 31 décembre : le Sud-Ouest sous fortes tensions
Au 29 décembre, la France enregistrait 26 cas d’influenza aviaire en élevages commerciaux depuis le 21 novembre. La maladie…
Publicité
Titre
je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)