Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Bien traiter son eau de boisson

Fournir une eau de boisson de bonne qualité bactériologique passe très souvent par un traitement de désinfection chimique précédé d’une démarche d’amélioration globale adaptée à chaque élevage.

Les éleveurs de volailles sont ceux qui ont le plus conscience de l'importance de la qualité bactériologique de l'eau de boisson, mais ils s'interrogent souvent sur le "bon" désinfectant (efficace, sécurisé, simple d'usage) à utiliser  © A.Puybasset
Les éleveurs de volailles sont ceux qui ont le plus conscience de l'importance de la qualité bactériologique de l'eau de boisson, mais ils s'interrogent souvent sur le "bon" désinfectant (efficace, sécurisé, simple d'usage) à utiliser
© A.Puybasset

L’eau est le premier nutriment des volailles, avec en moyenne 1,8 à 2 fois plus d’eau que d’aliment consommée par un poulet ou une poule et au moins trois fois plus par un palmipède, quel que soit leur âge, sans compter les périodes de forte chaleur. Comme les volailles sont parmi les espèces les plus sensibles à la qualité de l’eau, il est conseillé de viser la tolérance zéro avec des objectifs de potabilité humaine. C’est d’autant plus justifié que les produits des volailles sont destinés à la consommation humaine et que les antibiotiques doivent être de moins en moins utilisés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Aviculture.

Les plus lus

Le 19 mars dans un supermarché de Bretagne, les linéaires étaient à nouveau bien remplis © P. Le Douarin
Les filières avicoles font face au tsunami du Covid-19
Depuis l’entrée en vigueur du confinement, les chaînes d’approvisionnement avicoles s’adaptent au bouleversement des débouchés et…
De nouveaux foyers d’influenza H5N8 HP sur des volailles en Allemagne, Bulgarie et Pologne
Les 12 et 13 mars, l’OIE a annoncé un foyer d'influenza aviaire H5N8 HP en Allemagne et six en Pologne
Florian Palluet mise sur la performance technique et énergétique, avec son poulailler de 1680 m2.  © A. Puybasset
Un bâtiment de volailles de chair équipé pour gagner en technicité
Florian Palluet a investi dans un poulailler de chair à extraction haute Skov. Dans ses choix d’équipements, il a donné la…
« Tous les coronavirus sont hautement transmissibles » , explique Béatrice Grasland, de l'Anses de Ploufragan
Béatrice Grasland, de l'Anses de Ploufragan, se veut rassurante sur la non-implication des animaux domestiques dans la…
Un troisième foyer d’influenza aviaire H5N8 HP découvert en Allemagne du nord
Un troupeau de dindes reproductrices porteur d’un sérotype H5N8 hautement pathogène a été éliminé le 21 mars à Dornum, près de la…
Les filières avicoles sur le pont face à la crise du coronavirus
L’ensemble des filières de production de volailles se mobilise pour nourrir les français pendant la crise.
Publicité
Titre
abonnez-vous
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Volailles
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Volailles
Newsletter COT’Hebdo Volailles (tendances et cotations de la semaine)