Aller au contenu principal
Font Size

OCM
Y aura-t-il une politique viti-vinicole européenne après 2013 ?

Profitant des opportunités financières ouvertes par la nouvelle OCM, la France a tout misé sur des mesures structurantes pour la filière. Les autres pays producteurs préférant financer des aides au revenu. Ce qui augure mal du maintien d’une politique viti-vinicole spécifique après 2013.

© P. Cronenberger

D'aucuns avaient prévenu : vignerons, entreprises, profitez à plein des enveloppes nationales offertes par la nouvelle OCM (organisation commune de marché) à chaque Etat producteur. Ces aides étant prévues pour 5 ans, soit jusqu'en 2013. Au-delà, de cette date, il n'est pas certain que celles-ci soient reconduites et qu'une OCM spécifique vin soit maintenue. Le message a été reçu cinq sur cinq. Les opérateurs français ont massivement opté pour des mesures structurantes, qu'il s'agisse d'aides à l'investissement en matériels, à la promotion ou à la restructuration du vignoble. « Il y a une appétence très forte notamment pour les aides à l'investissement, constate  Christian Vanier, directeur animation des filières chez France AgriMer. Sur le montant nécessaire à l'indemnisation des dossiers déposés depuis un an et demi, nous avons atteint les 165 millions d'euros alloués pour les 5 ans ! Cette mesure connaît un succès fou et montre le dynamisme de la filière, les exploitations sont tournées vers l'avenir. » Le prévisionnel des dépenses en investissement, au vu des dossiers déposés, frôlerait même les 240 millions d'euros, selon certaines sources. D'autres pays producteurs européens ont fait des choix très différents quant à l'utilisation de leur propre enveloppe nationale, privilégiant des mesures plus classiques telles les aides à la distillation alcool de bouche ou aides aux moûts concentrés dont plus d'un les apparentent à des aides au revenu, voire à des mises sous perfusion d'un secteur fragilisé

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
Pour les prochaines vendanges, la MSA recommande notamment d' éviter le travail face à face, d'organiser les départs en décalé et que chaque salarié conserve son seau et son sécateur pour l’utilisation, l’entretien et le nettoyage.  © J.- C. Gutner
Préparer les vendanges en contexte Covid
Dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation des vendanges devra sans doute être adaptée pour prendre en compte le risque de…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole