Aller au contenu principal

OCM
Y aura-t-il une politique viti-vinicole européenne après 2013 ?

Profitant des opportunités financières ouvertes par la nouvelle OCM, la France a tout misé sur des mesures structurantes pour la filière. Les autres pays producteurs préférant financer des aides au revenu. Ce qui augure mal du maintien d’une politique viti-vinicole spécifique après 2013.

© P. Cronenberger

D'aucuns avaient prévenu : vignerons, entreprises, profitez à plein des enveloppes nationales offertes par la nouvelle OCM (organisation commune de marché) à chaque Etat producteur. Ces aides étant prévues pour 5 ans, soit jusqu'en 2013. Au-delà, de cette date, il n'est pas certain que celles-ci soient reconduites et qu'une OCM spécifique vin soit maintenue. Le message a été reçu cinq sur cinq. Les opérateurs français ont massivement opté pour des mesures structurantes, qu'il s'agisse d'aides à l'investissement en matériels, à la promotion ou à la restructuration du vignoble. « Il y a une appétence très forte notamment pour les aides à l'investissement, constate  Christian Vanier, directeur animation des filières chez France AgriMer. Sur le montant nécessaire à l'indemnisation des dossiers déposés depuis un an et demi, nous avons atteint les 165 millions d'euros alloués pour les 5 ans ! Cette mesure connaît un succès fou et montre le dynamisme de la filière, les exploitations sont tournées vers l'avenir. » Le prévisionnel des dépenses en investissement, au vu des dossiers déposés, frôlerait même les 240 millions d'euros, selon certaines sources. D'autres pays producteurs européens ont fait des choix très différents quant à l'utilisation de leur propre enveloppe nationale, privilégiant des mesures plus classiques telles les aides à la distillation alcool de bouche ou aides aux moûts concentrés dont plus d'un les apparentent à des aides au revenu, voire à des mises sous perfusion d'un secteur fragilisé

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Le vin en canette vise le créneau premium
Après le lancement d’un cru du Beaujolais fleurie conditionné en canette en novembre 2020 par Les vins de Vicky, l'entreprise La…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole