Aller au contenu principal

Demain
Vinifier écologiquement

Michel Valade est responsable du service œnologie du CIVC : « il faudra réduire les intrants, consommer moins d’eau et d’énergie et diminuer les déchets et les rejets »
Michel Valade est responsable du service œnologie du CIVC : « il faudra réduire les intrants, consommer moins d’eau et d’énergie et diminuer les déchets et les rejets »
© DR

Le Plan Climat, projet lancé par l'interprofession champenoise, vise à diminuer l'impact environnemental de la filière vitivinicole. Dans ce cadre, Michel Valade, responsable du service œnologie du CIVC* s'est prêté à un exercice de prospective sur les évolutions des pratiques oenologiques.

Comment sera élaboré le champagne d'ici 2020 ?

L'idée est de simplifier les pratiques pour faire des vins plus sains, plus sûrs, plus écologiques et plus économiques. Pour cela, il faudra réduire les intrants, consommer moins d'eau et d'énergie et diminuer les déchets et les rejets.

Quelles pratiques peuvent changer concrètement ?

Plutôt que de chauffer les chais pour favoriser les fermentations malolactiques il est possible de les lancer plus rapidement en ensemençant les bactéries lactiques en fin de fermentation alcoolique par exemple. L'étape de stabilisation tartrique par le froid peut-être abandonnée au profit de l'utilisation de gommes de cellulose. Idem pour le débourbage à froid remplacé par l'emploi d'enzymes. Il faut globalement concevoir un schéma de vinification minimaliste. Un seul soutirage en fin de FML, une seule filtration, réduire les doses de SO2, éliminer l'ajout de sucre ; la liste n'est pas exhaustive mais ce sont autant d'exemples à étudier.

Est-ce réalisable ?

Des maisons champenoises testent déjà certaines de ces propositions. Mais chacune de ces idées devra être validée par des analyses de cycle de vie pour vérifier que son impact est moindre. Le projet ne s'arrête pas à la vinification. Nous faisons d'ailleurs l'inventaire total des étapes qui peuvent être améliorées. Utiliser des cartons d'emballage et des bouteilles plus légères ou revoir la conception des chais pour réduire les déperditions thermiques sont d'autres exemples qui ont une influence sur l'impact environnemental.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Vignoble côte du Rhône
Production mondiale de vin : la France tombe à la troisième place du podium
Les aléas climatiques, nombreux et intenses en 2021, ont pénalisé la production viticole européenne et particulièrement française…
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Lors de l'utilisation d'un tracteur enjambeur, il est important de vérifier, en fonction de l'outil attelé, dans quelles conditions de pente (inférieure à 15, 35 ou 50 %) l'engin peut évoluer, afin de garantir que l'arceau de sécurité protégera l'opérateur en empêchant de partir en tonneau.
Tracteurs enjambeurs : l’homologation antirenversement ankylose les livraisons
Bon nombre de constructeurs de tracteurs enjambeurs ont réduit momentanément leur catalogue. La cause est multifactorielle.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole