Aller au contenu principal

Bordeaux
Victoire symbolique pour les anti CVO

Le tribunal de Libourne a retenu la question prioritaire de constitutionnalité. Mais cela ne préjuge en rien de la décision sur le fond.

La décision du tribunal de grande instance de Libourne, rendue le 12 octobre dernier, de retenir la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) soulevée par quatre viticulteurs qui refusent d’acquitter leur cotisation “ volontaire obligatoire ” à l’interprofession a été interprétée de diverses manières par les parties prenantes du dossier.

Le comité d’action des vignerons de Bordeaux (CAVB), qui s’était dit contraint “ d’utiliser des moyens juridiques ” qu’il n’aurait “ pas spontanément souhaité ” pour contester la validité des cotisations au comité interprofessionnel des vins de Bordeaux a salué “ une grande victoire ”. “ Les vignerons de Bordeaux, et ceux d’ailleurs, ont donc aujourd’hui de bonnes raisons de suspendre le paiement de cotisations, sur la légalité desquelles la justice elle-même s’interroge ”, indique le comité qui invite à “ penser ensemble l’après-CIVB ”.


Pour le comité national des interprofessions des vins AOC au contraire, l’examen par le tribunal du caractère “ constitutionnel ” ou non des aides ne change rien : les cotisations restent “ légales ” et sont “ conformes au droit communautaire ”. Tout juste le CNIV reconnaît-il la divergence d’analyse entre la France et la Commission sur le statut des CVO, taxes parafiscales et donc soumises à notification au titre de la réglementation des aides d’Etat selon Bruxelles, créances de droit privé selon la France. Mais les CVO sont bel et bien “ exigibles ”, répond le CNIV au CAVB. À un an d’importantes élections aux chambres d’agriculture, le dossier constitue un enjeu syndical de première importance. La Confédération paysanne et l’Apli, concurrentes des FDSEA lors de ce scrutin, ont apporté leur concours juridique au CAVB et tentent d’étendre la contestation à l’ensemble des interprofessions.


Bruno Carlhian

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

[VIDEO] Vignes gelées : objectif bois de taille !
Après un gel conséquent, il est important de s’occuper des rameaux restants ou qui repoussent, afin d’assurer la pérennité du cep…
Lee touffes de soies blanches sur le pourtour de l’abdomen différencie le scarabée japonais adulte des autres coléoptères présents en France. © D. Cappaert/MSU
Le scarabée japonais, ravageur aux portes de l'Hexagone
Le scarabée japonais n’a pas encore été détecté en France. Cet insecte classé organisme de quarantaine prioritaire est sous haute…
Les vignobles de Vouvray et de Champagne touchés par la grêle
Ce jeudi 3 juin dans la soirée, un fort orage de grêle a touché quatre communes de l’appellation Vouvray. Un épisode similaire a…
Les variétés résistantes artaban, voltis, floreal et vidoc aux portes des vins AOC
Les quatre variétés résistantes Inrae-ResDur ont été confirmées comme étant des espèces de type Vitis vinifera par l’Office…
Prix des vignes 2020 : 4 points à retenir
Le bilan annuel établi par le groupe Safer sur les transactions de terres agricoles en 2020 montre un fort impact de la crise…
Guillaume Casanove, Gilles et Romain Lacroix, François Tissot et Alain Dourthe (de gauche à droite) travaillent de concert pour mettre en application la méthode Géophile au Mas des Boutes. © X. Delbecque
« La vigne a rapidement réagi à la méthode Géophile »
À Tresques, dans le Gard, les domaines Bernard Perret se sont lancés dans la méthode Géophile. Une approche globale de la vigne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole